Michel Nsomwe 5 - Faible budget de la RDC sur le plan africain, Michel Nsomwe s’interroge : si le premier ministre et son gouvernement m’avaient écouté ?

L’ancien directeur de cabinet démissionnaire de Bruno Tshibala, l’économiste Michel Nsomwe revient sur la scène avec une forte interrogation au sujet de la valeur du budget de la RDC après que la Banque Africaine de Développement (BAD) a publié la liste de budgets nationaux des pays africains dont la RDC est à la queue. En effet, d’après ce classement 2018, le pays de Joseph Kabila, scandale géologique et faunique connu du monde entier, est à la 50ième position au niveau que le Sahara occidental et l’Erythrée.

Sur son compte WhatsApp, Michel Nsomwe se donne raison de vouloir se tuer pour convaincre le premier ministre Bruno Tshibala qu’il était possible que la RDC ait un budget de 100 milliards de dollars, alors qu’il était traité de rêveur. « Au vu de ce classement, quelqu’un peut-il me traiter de rêveur quand je me tuais à convaincre le PM et son gouvernement qu’un budget de 100 milliards de dollars, pour la RDC, est possible et à notre portée ? », s’interroge Michel Nsomwe. A lire ce que la BAD a publié, plus d’un congolais doit frémir et être couvert de honte. Sinon comment comprendre qu’un pays qui dans son sol et sous-sol, regorge tout ce que le tableau de Mendeleïev reprend, puisse se retrouver non seulement parmi les pays les plus pauvres du monde, mais également parmi les plus pauvres d’Afrique et dont les officiels sont curieusement parmi les plus riches d’Afrique.

Michel Nsomwe 3 - Faible budget de la RDC sur le plan africain, Michel Nsomwe s’interroge : si le premier ministre et son gouvernement m’avaient écouté ?

Sans aucune exagération, l’analyse de ce document publié par l’ancien directeur de cabinet à la primature démontre que le ‘’ géant ’’ Congo a un budget d’une équipe de football en Europe pour un pays aux ressources aussi scandaleuses. Même le Burundi (8 milliards USD), le Rwanda (20 milliards USD), le Burkina-Faso (28 milliards US), le Tchad (17 milliards USD), la Guinée-Conakry (37 milliards USD) devancent la RDC. Ne parlons des voisins l’Angola et la Tanzanie qui ont respectivement 277 milliards USD et 192 milliards USD, de quoi nourrir le pays de Joseph Kabila pendant 69 ans et 48 ans ! Alors qu’en considérant rien que les capacités géologiques, la RDC est la première réserve mondiale en cobalt, Colombo tantalite (Coltan), diamant industriel, deuxième réserve mondiale de cuivre, d’immense réserve d’or pour ne citer que ceux là. Quant à la capacité énergétique, réserve importante de gaz méthane et d’immenses réserves de pétrole. Seul le Kivu avec ses réserves est pressenti comme le Koweït en devenir. Scandale hydraulique : deuxième bassin du monde avec d’innombrables cours d’eaux, la RDC est le château d’eau d’Afrique. Deuxième foret du monde et première en terme d’espèces d’arbres. C’est le poumon de l’humanité. Plus de 80 millions d’hectares de terre arables mécanisées et des millions d’autres non encore mécanisées. Tout ceci assorti d’un climat tempéré à l’Est, chaud et humide à l’Ouest favorisant toutes sortes de culture et variable pour une vie heureuse. Rien qu’avec son fleuve et différents cours d’eaux, la RDC est un scandale hydroélectrique. De par sa superficie 2.345.409 Km² et sa faible densité 12 à 15 habitant/Km, la RDC a tout pour offrir à son peuple les meilleures conditions de vie qui puissent exister. Mais hélas !

Avec ce tableau peint par Michel Nsomwe et que scooprdc.net publie, la génération actuelle aura du mal à regarder les générations futures dans les yeux si rien n’est fait en termes de redressement. Scoop a écrit.

Nzakomba         

 

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 32
    Partages