Me Carlos Ngwapitshi à la ministre d’Etat Rosé Mutombo sur Joseph Kitangala : «Ne soyez pas surprise d’apprendre que ce monsieur s’en est pris à vous…»

Me Carlos Nwapitshi, avocat-conseil du FPI et de son directeur général.

«Coup sur coup», avait écrit Scooprdc.net pour qualifier l’attitude désormais adoptée par l’avocat-conseil du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) et de son directeur général, Patrice Kitebi. Me Carlos Ngwapitshi s’est mis sur tous les fronts de détracteurs de ses clients qui, à tort, les diabolisent à longueur de journées, en vue de les affronter et anéantir leurs actions.

C’est le cas du récidiviste Joseph Kitangala, prétendument aviseur du FPI qui, à peine sorti de la prison où il a passé plus d’une année, s’en est encore pris, non seulement aux clients de Me Carlos Ngwapitshi, mais également aux hauts magistrats qui l’a traités de corrompus. Infractions, notamment d’outrage aux magistrats et d’injures qui l’ont retourné en prison (lire l’article : Dossier FPI : Joseph Kitangala de nouveau aux arrêts !).

Face à cette arrestation, l’avocat de Joseph Kitangala, Me Clément Mukosa, tout en instruisant certains ONGs comme la tristement célèbre Fondation Bill Clinton pour la Paix( FBCP), de l’ancien président américain endeuilleur de l’Est de la RDC, a saisi, le 4 juin dernier, la ministre d’Etat de la justice, Mme Rose Mutombo, pour faussement dénoncer le procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de Kinshasa-Matete ainsi que le magistrat instructeur du dossier qu’il menace de traduire en justice devant les instances nationales qu’internationales.

Ne voulant pas laisser la ministre d’Etat gober des incongruités, Me Carlos Ngwapitshi a répliqué par sa lettre du 7 juin dans la lettre il explique et retrace à Mme Rose Mutombo toutes les péripéties judiciaires du dossier «FPI – Kitangala». «Je tiens à vous rassurer Excellence Madame le Ministre, qu’il s’agit d’un monsieur qui veut escroquer de l’argent au FPI et qui veut se faire remarquer inutilement», fait savoir Me Carlos Ngwapitshi à Rose Mutombo en la prévenant : «D’ores et déjà, ne soyez pas surprise d’apprendre que ce monsieur s’en est pris à vous s’il n’obtient pas vos bonnes dispositions, c’est son mode opératoire».

Et Me Carlos Ngwapitshi d’ajouter : «…le comportement de monsieur Kitangala Joseph ne peut demeurer impuni par crainte de quelques menaces malvenues proférées contre les magistrats. Par contre, à l’aune de ces éclaircissements, j’ose croire que, par un répression sans complaisance, vous découragerez ce genre de justiciables qui débitent des incongruités sur les magistrats et sapent l’image de tout l’appareil judiciaire».