Dossier FPI : Joseph Kitangala de nouveau aux arrêts !

joseph kitangala

La liberté de mouvements de Joseph Kitangala, qui se réclame faussement aviseur du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), n’a duré que l’espace d’un matin. Libéré à peine après plus d’une année passée à la prison de Makala pour imputations dommageables à l’endroit du directeur général du FPI, Joseph Kitangala a été repris ce vendredi 28 mai vers 18 heures et placé sous mandat provisoire pour imputations dommageables, imputations calomnieuses et outrage à la magistrature.

Effet, il a traité les juges Kisula et Mukonkole des corrompus et qualifié le DG du FPI, Patrice Kitebi, de détourneur des deniers publics. Il est sous map au parquet de grande instance de Kinshasa-Matete et pourra être acheminé ce samedi 29 mai à la prison de Makala. Pour ce lot d’infractions, scooprdc.net apprend que la peine maximale est de cinq ans.

Pour rappel, Joseph Kitangala travaillait dans le cabinet d’avocats Mbwetshangol qui avait un contrat avec le FPI. Toutes les prestations et services liés à ce contrat ont été payés. Mais au lieu de réclamer ses droits auprès du cabinet où il était employé ou sous-traitant, il s’est accroché au FPI alors qu’il a été incapable et est toujours incapable de brandir le contrat le liant à cet établissement financier de l’Etat. Débouté par la justice, il s’est versé dans la diffamation contre le DG du FPI. Ce qui lui a valu le premier emprisonnement. Le voilà récidiver.

Son complice Tryphon Kinkiey Mulumba dans le camp des détracteurs de Patrice Kitebi, vient partiellement d’être sauvé. La décision de justice de mettre sa résidence en vente pour permettre au FPI de récupérer son argent lui prêté, est momentanément suspendue, mais la résidence demeure saisie jusqu’au paiement parfait de la créance de 669.879 USD du FPI. En effet, dans la procédure, le tribunal a constaté l’absence de la signification du commandement à Mme Ngingi, épouse de Kinkiey Mulumba avec laquelle, ce dernier est en instance de divorce.