Trafic des tenues de la PNC : un agent de la DGM aux arrêts !

L’ennemi du Congo est le Congolais lui-même, déclarent beaucoup de personnes face à la situation qui prévaut dans l’Est de ce pays depuis plus de deux décennies. La preuve qui peut donner raison à cette thèse, c’est l’arrestation à Kinshasa, ce 28 avril au beach Ngobila, d’un agent de la Direction Générale de Migrations (DGM) avec un lot important des tenues de la Police nationale congolaise (PNC) prêt à traverser le fleuve pour Brazzaville.

Anderson Kalala, c’est son nom, a été appréhendé avec son complice de porteur de ce colis. D’après les sources de la DGM, ces tenues policières une fois arrivées à Brazzaville, devaient embarquer à bord de Rwandair pour Kigali. La suite, tout Congolais peut l’imager.

Soumis à l’interrogatoire, Anderson Kalala a nié tout, prétextant que quelqu’un l’avait appelé au téléphone, sollicitant son aide pour faire traverser un colis mais lui ne savait pas le contenu dudit colis. Il est surpris, s’est-il défendu, de constater que le fameux colis contenait des tenues militaires. Diversion propre à un agent taupe de sécurité pris dans l’étau.  Lorsqu’on lui demande le nom et le contact de la personne l’ayant contacté, Anderson a donné un numéro de téléphone qui ne passe pas. Bizarre !

Nous sources confirment que l’agent double de la DGM a été conduit dans la journée de ce jeudi 29 avril au Département de Renseignements Militaires, ex-Démiap. Il pourra être transféré plus tard à l’Auditorat militaire.

À ne pas rater

À la une