Débiteur malhonnête du FPI de près de 5 millions USD : le Kenyan Omar Munshi aux arrêts !

Franchement, l’argent du contribuable congolais à travers le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a bien servi aux prédateurs de l’économie congolaise sous le régime de Joseph Kabila. Non sans raison, le Tribunal de paix de Matete a mis la main, ce vendredi 5 février 2021, sur un débiteur de cette institution financière de l’Etat congolais, un sujet kenyan du nom de Omar Munshi qui lui doit 4.998.000 USD, pour faux en écriture.

En effet, sieur Omar Munshi, garant hypothécaire de la société SGC sarl, pour une créance de 4.990.000 USD auprès du FPI, s’est permis après avoir hypothéqué librement son certificat d’enregistrement au FPI, de faire une fausse déclaration de perte de celui-ci alors que laissé par lui-même au FPI pour garantir le remboursement de la somme sus-visée. 

Il ne sait pas limiter là, après avoir obtenu le duplicata dudit certificat, il va morceler ladite parcelle et va vendre une partie pour préparer son insolvabilité. Mais grâce à la détermination des dirigeants du FPI, Omar Munshi est sous MAP décidé par le procureur du Tripaix de Kinshasa-Matete qui ne tergiverse pas pour mettre hors état de nuire tous les malfrats qui, jadis n’avaient pas peur des biens publics.

Il sied de rappeler qu’à l’avènement du comité Patrice Kitebi fin 2016, il avait hérité au moins 150 millions USD de dettes du FPI auprès des débiteurs. Avec le concours de ses avocats-conseils, le FIP est parvenu à saisir plus de 50 immeubles et concessions hypothéqués qui pourraient l’aider à récupérer son argent prêté. Dossier à suivre. 

À ne pas rater

À la une