AFDC : fini complètement les querelles de propriété entre Bahati et Nkulu !

Pas loin de la scène vécue par le Roi Salomon face à deux femmes qui se disputaient un enfant, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Sécuritaire et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, a mis fin sans aller par quatre chemins aux querelles de propriété qui ont perduré plus d’une année entre le sénateur Modeste Bahati et la ministre d’Etat en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Néné Nkulu, autour du label AFDC, en prenant acte des résolutions et décisions du 3ième Congrès ordinaire de L’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) au cours duquel le Sénateur Professeur Modeste Bahati Lukwebo a été élu à l’unanimité et a obtenu un nouveau mandat de 5 ans à la tête de ce parti phare du regroupement politique AFDC-A.

«Je note que l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo, AFDC en sigle, dont vous êtes président national, a tenu son troisième congrès ordinaire en date du 3 novembre 2020 à Kinshasa. Il a abouti à la modifications de quelques dispositions statutaires ainsi qu’à l’élection de l’honorable sénateur professeur Modeste Bahati Lukwebo en qualité de président national pour un mandat de cinq ans. Je prends donc acte de toutes les conclusions de ce congrès ordinaires, et instruis le secrétaire général en charge des partis politiques, qui me lit en copie, de vous en réserver l’entier bénéfice de droit», lit-on dans cette correspondance de Gilbert Kankonde adressée, le 20 novembre dernier, à Modeste Bahati.

Et le secrétaire général en charge des partis politiques, Boniface Okende, n’a pas tardé d’exécuter les ordres de son ministre. Dans sa lettre adressée le 23 novembre 2020 au sénateur-président national de l’AFDC, Boniface Okende lui signifie que la modification de quelques dispositions statutaires et son élection comme président national de l’AFDC, sont conformes aux dispositions de l’article 17 de la loi n°04/002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des Partis politiques et aux statuts du parti (Lire l’article de scooprdc.net : 3ième Congrès de l’AFDC : reconduit à la tête du parti, Modeste Bahati favorable aux consultations initiées par Félix Tshisekedi).

Les deux positions de ces deux responsables du Ministère de l’Intérieur manifestées dans leurs correspondances viennent mettre fin définitivement au dédoublement de l’AFDC qui se dessinait comme il en était l’habitude pendant le régime de Joseph Kabila. Autre temps, autres mœurs !

À ne pas rater

À la une