Kongo central : Atou Matubuana déterminé d’en finir avec les travaux du stade Lumumba

Par Ginno Lungabu.Cette fois-ci pourra être la bonne afin de donner le sourire aux matadiens amoureux du sport-roi ce, après plusieurs annonces de reprise des travaux de construction du stade Lumumba de Matadi. Le gouverneur Atou Matubuana se montre déterminé à achever les travaux de construction de ce stade longtemps abandonnés. Lundi 3 février dernier, il a signé un protocole d’accord avec la société Sodimas Sarl pour la finalisation des travaux débutés depuis 2015.

La nouvelle a été annoncée à la presse par Guylain Phanzu, ministre provincial en charge des infrastructures, travaux publics et reconstruction. Il fait savoir que les grandes lignes de ce protocole d’accord reviennent sur le préfinancement en vue de finaliser et achever les travaux dudit stade.

Pour rappel, les travaux de modernisation du stade Lumumba avaient commencé concomitamment avec ceux de la construction du nouveau bâtiment du gouvernorat. Les études avaient été réalisées par le bureau technique de contrôle sur demande du feu gouverneur Mbadu. Présentement, le bâtiment du Gouvernorat est opérationnel tandis que les travaux du stade n’ont pas fini.

Or, dans la prévisionnelle, tous les travaux devraient être réalisés dans 18 mois. Scindés en deux grandes parties, la première consistant à la construction de la structure était confiée à l’entreprise chinoise Zegouin. Celle-ci a du moins construit une grande partie de gradins, les vestiaires, les bureaux souterrains et la tribune de la presse. Les contraintes financières en ont décidé autrement.

Pour la deuxième partie, la province a signé un accord avec la société Mango pour pouvoir poser la pelouse synthétique et les chaises. C’est le résultat de négociations avec l’entreprise qui ont pris au moins 4 mois. Avec le préfinancement de Sodimas, il y a espoir.

A Matadi, les amoureux du ballon rond sont impatients et n’attendent voir que s’achever les travaux de ce stade. Et ça sera un pari gagné pour Atou Matubuana.

  • Bendélé Ekweya té

À ne pas rater

À la une