Tapez pour rechercher

Economie

Relance des brigades agricoles : Billy Kambale mise sur la création de 20.000 emplois des jeunes par an

Billy Kambale

Le ministre de la jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté, Eraston Billy Kambale a procédé ce jeudi 12 décembre à Kinshasa dans la salle Panorama1 du Fleuve Congo Hôtel, à la cérémonie de relance des activités des brigades agricoles des jeunes. C’est donc un programme qui pourra lutter contre le chômage, à en croire le ministre et à travers sa relance, le ministre mise sur la création de 20.000 emplois des jeunes par an. Ce qui fera au bout de 5 ans, 100.000 emplois.

C’est conformément à la priorité du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, celle d’offrir une perspective de dignité à la population, en promouvant la création d’emplois pour les jeunes désœuvrés, explique le ministre Billy Kambale que les activités des brigades agricoles des jeunes sont relancées. Sur 80.000.000 d’hectares des terres arables, la première phase de ces activités agricoles des jeunes débutera  à Impulu, dans la commune urbano-rurale de Maluku. A cet effet, un séminaire de mise à niveau des encadreurs des jeunes sur les modalités pratiques de la relance desdites brigades est prévu ainsi que l’organisation des travaux sur terrain d’initiation des jeunes en techniques agricoles modernes en vue de développer et créer des opportunités innovantes d’emplois devant alléger les fardeaux de la pauvreté qui mine la jeunesse congolaise.

« Dès la semaine prochaine, nous serons sur terrain et nous allons construire des centres d’hébergement des jeunes pour que non seulement, qu’ils aillent apprendre le métier d’agriculteur mais en même temps, nous allons les former aux notions de la nouvelle citoyenneté pour qu’ils soient des citoyens modèles et qu’ils servent leur pays », déclare Billy Kambale qui, dans la même ligne droite, a démontré comment ce programme pourra lutter contre le chômage avec 132 centres de production et 12 brigades agricoles disséminées à travers le pays.

Par ailleurs, le patron de la jeunesse a lancé un appel au Gouvernement de la République qui devra mettre des moyens conséquents pour aider le ministère de la jeunesse dont il a la charge , à matérialiser des programmes éducatifs qui renforcent la résilience des jeunes face aux messages des antivaleurs, de chômage et favoriser l’émergence d’un véritable sentiment d’identité, d’appartenance et de vivre ensemble. L’insertion sociale, professionnelle et économique des jeunes est un travail qui doit être mené à bien. C’est pourquoi Billy Kambale s’attache ainsi à créer un environnement propice à l’autonomisation et la participation socioprofessionnelle et économique des jeunes afin de leur garantir la possibilité de devenir des citoyens du monde  actif et responsable.

En présence d’autres membres du gouvernement et le corps diplomatique, il a demandé aux encadreurs des jeunes, en leur qualité  de travailleurs sociaux, d’analyser la situation et la réponse aux problèmes des jeunes, d’organiser le dépistage de troubles et de déviation chez les adolescents et jeunes, d’orienter et de déterminer le mode d’intervention médico-psycho-socio-économique et d’assurer la mobilisation sociale. Aussi, en leur qualité de tuteurs de formation, ils devront assurer les cours pratiques et d’accompagnement personnalisés des apprenants visant à obtenir des résultats concrets et mesurables en assurant un coaching pédagogique plutôt qu’un rôle magistral de transmission du savoir.

« Tout ce que je peux vous dire est que mettons tout en œuvre afin que ce programme soit non seulement accompli, mais qu’ensemble avec les jeunes,  nous puissions démontrer que nous pouvons offrir une nouvelle image de notre jeunesse. Plus d’image d’une jeunesse dans les groupes armées, plus d’image de notre jeunesse comme celle de la perdition mais comme une jeunesse de développement », a-t-il laissé entendre.

Dorcas N.

id fringilla justo elit. id lectus elementum