Tapez pour rechercher

Slider
Société

Ebola : Jean -Jacques Muyembe annonce la tenue prochaine d’un atelier sur le renforcement du système de santé et sur la préparation de la fin de transmission du virus

Dr Jean Jacques Muyembe 1

Au cours de l’atelier de validation du plan stratégique de la riposte contre Ebola tenue du 20 au 31 octobre 2019 à Goma, le docteur Jean-Jacques Muyembe, secrétaire technique du comité multisectoriel à la riposte contre Ebola a laissé entendre que le virus s’est retranché en Ituri. Il faut, pour continuer dans cet élan, mettre en place une stratégie de zéro cas Ebola qui consiste à poursuivre ce virus, le coincer et l’éliminer. Il annonce, à cet effet,  la tenue prochaine d’un atelier sur le renforcement du système de santé et sur la préparation de la fin de transmission du virus Ebola, et ce en collaboration avec les partenaires du ministère de la santé.

« Il nous faut mettre en place une stratégie de zéro cas Ebola. Dans sa phase actuelle, l’épidémie n’est plus urbaine mais c’est devenu une épidémie rurale. Le virus Ebola s’est retranché en Ituri. Il faut donc le poursuivre, le coincer et l’éliminer. Nous en avons les capacités. Et demain, certainement, le virus sera vaincu », a déclaré le professeur Jean-Jacques Muyembe.

Une revue à mi-parcours du quatrième plan opérationnel de la stratégie intégrée de la maladie à virus Ebola a permis aux participants de penser déjà à la phase post Ebola qui consiste, selon Dr. Muyembe, à renforcer non seulement le système de santé dans les trois provinces affectées mais également à y ramener la paix, facteur essentiel au développement économique et social.

Par la même occasion, le secrétaire technique du comité multisectoriel à la riposte contre Ebola a annoncé la tenue d’ici fin novembre  d’un atelier sur le renforcement du système de santé et sur la préparation de la fin de transmission du virus Ebola, et ce en collaboration avec les partenaires du ministère de la santé.

Cette cérémonie qui a bénéficié de l’appui du PDSS s’est clôturée en présence du coordonnateur des Nations Unies pour la réponse d’urgence de l’épidémie d’Ebola en RDC , David Gressly,  du directeur général adjoint de l’OMS, Dr.Socce Fall,  le ministre provincial de la santé représentant le gouverneur de la province du Nord-Kivu, les ministres provinciaux  en charge de la santé du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri ainsi que des experts nationaux et internationaux.

Pour sa part, le directeur général adjoint de l’OMS, Dr.Socce Fall a invité tous les partenaires, à l’occurrence son organisation, et tous les intervenants dans la riposte à ne pas baisser les bras car pour mettre fin à cette épidémie, dit-il, il faut non seulement arrêter la transmission secondaire au niveau de host post mais aussi au niveau de toutes les zones à risque.

Par ailleurs, le coordonnateur des Nations-Unies pour la riposte urgente contre Ebola a appelé toutes les parties prenantes à manifester de la volonté pour l’éradication de ce virus. «  Nous avons vu depuis quelques mois un progrès important dans la lutte Ebola. Nous sommes, je crois, maintenant dans une période d’espérance qui n’était pas le cas il y a quelques mois. Et je crois, ça c’est très important pour terminer cette maladie  ici. Je crois qu’on doit aller rapidement vers zéro cas. Tous les moyens nécessaires sont mis en œuvre pour l’éradication d’Ebola, notamment  la stratégie zéro cas, les outils de financements ainsi que l’acceptation communautaire. C’est maintenant qu’on doit penser à la phase post Ebola », a exhorté David Greesly.

Dorcas Nzumea 

ultricies accumsan Lorem eget efficitur. Phasellus commodo Donec ut ut ipsum dictum