Tapez pour rechercher

Scoop

RDC-Primature : Tshibala se fait encore voler de l’argent !

Le personnel de la Primature a remarqué, ce jeudi 16 mai, l’installation des caméras de surveillance, en commençant par le bâtiment du premier ministre. Des indiscrétions parvenues à Scooprdc.net révèlent que le premier ministre Bruno Tshibala s’est encore fait voler de l’argent dans son propre bureau cette fois-ci, au courant de cette semaine. Les sources du média en ligne ne donnent pas le montant exact, mais parlent d’une somme importante en dollars américains. Ainsi fâché, Saint Brutshi a décidé d’installer des caméras de surveillance partout à la Primature. Mais les soupçons pèseraient sur sa fille et sur son parsec, confie-t-on à Scoooprdc.net.

Ce n’est pas la première fois que le premier ministre congolais se fait piquer ainsi des sommes importantes d’argent en devise. Dans sa résidence, plus de 400 mille USD lui avaient été volés par l’un de ses enfants. Cette information pourtant vraie publiée par Scooprdc.net, avait coûté injustement la prison au journaliste Peter Tiani, Directeur Général du magazine « Le Vrai Journal » qui l’avait relayée quelques jours plus tard.

Lire aussi :
Présidentielle 2018 : Antoine Gizenga, candidat !

Lors de son séjour à Mbuji-Mayi à l’occasion de la présentation du candidat FCC à la présidentielle, Emmanuel Shadary à la population, Saint Brutshi s’était fait voler, non seulement de l’argent, mais aussi des chaussures. Cette situation avait fait que sa délégation soit saisie à l’hôtel où il logeait, le temps qu’il apure la facture de l’hôtel quelques jours après.

Grogne à la Primature

Alors que dans tous les ministères, les indemnités de sortie auraient déjà été payées aux membres des cabinets, selon le personnel de la Primature, il n’y a que chez Bruno Tshibala où la situation est confuse. Bien que l’opération de paiement ait largement commencé en retard mercredi 15 mai dernier, les agents ont rencontré des difficultés à la banque. Celle-ci leur a dit qu’elle n’était pas à mesure de payer du coup la totalité de ces indemnités. Et dans tout ça, les confrères de la Cellule de communication et presse, une trentaine, ont été oubliés. Une formule est en train d’être trouvée pour qu’ils rentrent aussi dans leurs droits.

Lire aussi :
Elections des gouverneurs et vice-gouverneurs : des candidats MP en rébellion !

Le retard constaté dans les paiements des indemnités de ces agents de la Primature serait dû aux manœuvres et au flou entretenu par l’administration primaturale qui ponctuait indûment depuis longtemps  sur les salaires de ces pauvres agents. Autrement dit, ce qu’ils touchaient réellement n’était pas conforme à ce que les livres comptables des ministères des finances et du Budget mentionneraient. D’où fallait-il chercher comment harmoniser pour éviter que ces agents crient au scandale étant donné que leurs indemnités de sortie sont payées à la banque, contrairement à la paie des salaires qui se faisait sur liste à la Primature. C’est ce qui aurait justifié la récente réunion entre le premier ministre, le ministre des finances et le gouverneur de la Banque centrale, confie-t-on à votre média en ligne.

Agnelo Agnade.


amet, fringilla ipsum dolor justo Lorem ut