J. Mabunda à la présidence de l’Assemblée nationale : conséquence de l’échec du combat des coqs !

Jeannine Mabunda - J. Mabunda à la présidence de l'Assemblée nationale : conséquence de l’échec du combat des coqs !

Un peu comme pour son dauphin à la récente présidentielle, l’autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC) a surpris par son choix de Jeanine Mabunda comme candidate à la présidence de l’Assemblée nationale.  Le choix de Joseph Kabila sur Emmanuel Ramazani Shadary bien que n’ayant pas récolté le résultat escompté, était la conséquence de la guéguerre interne tant au sein du PPRD, ancien parti présidentiel, que de l’ancienne Majorité présidentielle.

Entre Augustin Matata  Ponyo et Aubin Minaku, c’était chien et chat à cause de cette course à la magistrature suprême. Minaku qui était trop sûr de son choix par le Raïs,  avait même oublié de postuler à la députation nationale. Il a dû le faire hors délai lorsqu’il s’est vu rejeté. Pendant ce temps, Boshab, Mova, Bahati…lorgnaient le même fauteuil présidentiel. Résultat : ils l’ont tous raté.

Comme si cette leçon ne suffisait pas, le même scénario s’est déroulé pour le perchoir de l’Assemblée nationale. D’après les informations provenant de Rotana (hôtel où se réunissent souvent les membres du FCC) parvenues à Scooprdc.net, le candidat favori à ce poste était Néhémie Mwilanya, ex-directeur de cabinet de Joseph Kabila et coordonnateur du FCC. Mais c’était sans compter avec l’avidité et la cupidité d’Aubin Minaku qui tenait à revenir au perchoir de la Chambre basse même si sa gestion est la mal cotée de tous ses prédécesseurs.

Lire aussi :   Contentieux électoraux à la Cour Constitutionnelle : ça sent la corruption et le marchandage !

L’ex-président de l’Assemblée nationale n’a jamais digéré la fonction de coordonnateur du Front qu’occupe Néhémie Mwilanya qui lui a dépouillé ses prérogatives de SG de la MP déjà engloutie dans le FCC. Pour preuve, alors que le modérateur José Makila présente Néhémie Mwilanya comme coordonnateur du FCC lors de la présentation de tous les députés nationaux à Joseph Kabila à Kingakati, c’est Aubin Minaku qui passe au micro, pour dit-il rectifier : « coordonnateur a.i ».

Selon les sources de Scooprdc.net, il y aurait eu une escalade verbale mercredi dernier lors d’une réunion à Rotana. Aubin Minaku aurait répété la même chose à Néhémie Mwilanya : « vous prétendez être coordonnateur du FCC, vous dirigez sur base de quels textes ? D’ailleurs l’échec de Shadary c’est vous ! ». Des propos mal digéré par « l’agressé » qui lui aurait aussi tenu des paroles dures. Voilà qui aurait changé l’attitude de l’autorité morale du FCC au point de l’amener à opérer un autre choix.

Lire aussi :   Présidence de la République : V.K étouffe, indispose et frustre !

Au sein du FCC, l’attitude de Minaku n’est pas appréciée. Beaucoup estiment qu’il pourra prendre du recul et laisser la place aux autres, surtout à l’Assemblée nationale où il est le mal coté de tous les présidents ayant dirigé cette institution, sans compter son passé tumultueux de magistrat. D’ailleurs les députés nationaux l’attendaient au tournant, s’il était choisi et imposé comme candidat. Le mot d’ordre du FCC n’allait pas être suivi, a entendu Scooprdc.net de la bouche de beaucoup de députés FCC qui ne voulaient pas de sa tête au nouveau bureau. Heureusement…scooprdc banniere 1 - J. Mabunda à la présidence de l'Assemblée nationale : conséquence de l’échec du combat des coqs !

Agnelo Agnade.

 

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
28°
brume
humidité: 65%
vent: 2m/s O
MAX 25 • MIN 25
33°
Mar
34°
Mer
31°
Jeu
31°
Ven

Les plus populaires

Phasellus ante. dictum Aliquam quis dolor. in tempus sed