Procès sur le meurtre des experts de l’ONU : un policier renseignant témoigne avoir été sauvé de justesse par le principal présumé meurtrier

Les experts de lonu tués au Kasai - Procès sur le meurtre des experts de l'ONU : un policier renseignant  témoigne avoir été sauvé de justesse par le principal présumé meurtrier

Honoré Tshibamba Mutombo, agent de la Police Nationale Congolaise  détenu et présenté au Tribunal militaire à l’audience de ce lundi 05 novembre 2018  comme nouveau renseignant, a affirmé  avoir eu la vie sauve  grâce à Vincent Manga, un des prévenus  à la barre alors qu’il devait être tué par des miliciens.

« J’ai été arrêté par des miliciens qui m’ont conduit au village Ngombe considéré comme leur sanctuaire où vivait également Vincent Manga. Ils m’ont coffré dans une maison où j’ai trouvé deux autres otages et où j’ai constaté qu’il y avait un crâne et des mains humaines séchées. Après deux jours de détention pendant qu’on me sortait pour m’égorger, c’est alors que Vincent Manga est arrivé et leur a intimé l’ordre de me  laisser et ne pas me tuer », a-t-il relaté dans sa déposition.

A en croire le ministère public, Honoré Tshibamba Mutombo a été arrêté à la suite de la découverte d’une photo dans les effets de Vincent Manga lors de son arrestation le 26 mars denier. Sur le portrait, le policier renseignant y est en pose avec Vincent Manga et un certain Michaël reconnu à la barre par d’autres prévenus comme garde du corps de M. Manga. « Après avoir été relâché sur ordre de Vincent Manga j’ai préféré comme je rentrais en ville, avoir une photo avec lui pour obtenir des facilités à des barrières de miliciens… », s’est expliqué Honoré Tshibamba, agent de la police à la barre.

Lire aussi :   Les opérateurs des Télécom dans la tourmente : la Lucha annonce un sit in permanent devant Airtel, si les coûts de communication ne sont pas baissés

Ce qui ne fait pas douter au ministère public le statut du chef milicien à Vincent Manga au regard de son emprise et autorité manifeste; casquette que M. Manga qui nie toutes les incriminations sur lui depuis lors n’accepte pas du tout, indiquant que c’est sa qualité du chef du village qui a suscité l’obéissance des miliciens.

Le Tribunal a dû suspendre l’audience annonçant sa reprise le jeudi 08 novembre prochain avec la poursuite des auditions et les dépositions des renseignants.

Van Frédéric Tshilanda.

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
22°
partiellement nuageux
humidité: 83%
vent: 2m/s O
MAX 29 • MIN 28
35°
Mer
31°
Jeu
31°
Ven
31°
Sam

Les plus populaires

ante. Donec Nullam Phasellus ut amet, commodo elit. fringilla elementum