Immeuble Gécamines - Patrimoine immobilier de la Gécamines : pas de bradage ni de spoliation, selon le DG Jacques Kamenga !

Les informations ont circulé dans les médias et réseaux sociaux toute cette semaine, accusant le président du Conseil d’administration de la Gécamines, Albert Yuma, en complicité avec le président de la République Joseph Kabila, de brader et spolier les villas, immeubles, terrains…, bref le patrimoine immobilier de l’entreprise. Des noms de probables acheteurs ont été même cités. Mais dans un communiqué publié, vendredi 22 juin, la Direction de la Gécamines fait une mise au point en vue de lever l’équivoque.

Ce document indique que l’Etat congolais, actionnaire unique de la Gécamines, avait recommandé les dirigeants de celle-ci de se concentrer sur l’activité principale de son existence, à savoir l’extraction des minerais, leur transformation et la vente des métaux. Ce qui a fait que sur décision du Conseil d’Administration, la Direction générale en parfaite coordination  avec la Délégation syndicale au sein d’une commission mixte, a donc engagé un inventaire et une valorisation de tous les actifs immobiliers de l’entreprise, dont certains quasiment à l’abandon. Le communiqué précise que sur base de résultats de cet audit, le Conseil a décidé, non seulement de se défaire des éléments devenus inutiles de son patrimoine immobilier pour financer avec l’argent des ventes la réhabilitation des immeubles nécessaires à sa stratégie de modernisation, mais aussi de céder ses terrains disponibles à un prix symbolique à ses agents et retraités dans le cadre de son plan social.

Toujours d’après les explications fournies par le communiqué, l’argent issu de la vente des premiers actifs a permis d’engager les travaux de construction du nouveau siège de la Direction des Participations, et tout prochainement des travaux du Guest-house VIP. Ces deux ouvrages sont autofinancés. S’agissant des terrains, les lotissements sont faits à Likasi, Lubumbashi, Kolwezi, Kipushi et Kambove et sont offerts à la vente à titre préférentiel aux agents de l’entreprise. Pour prouver la légalité de cette action, le communiqué souligne que c’est le président de la république en personne qui avait symboliquement remis en décembre 2017 des titres de propriété aux premiers bénéficiaires.

Quant au patrimoine de la Gécamines à Bruxelles et à Paris, le communiqué de Jacques Kamenga indique qu’aucun de ses immeubles de bureaux n’est proposé à la vente. Par contre, mentionne le communiqué, les deux villas situées à Bruxelles ayant fait l’objet d’un avis d’insalubrité de la part des communes seront vendues du fait que la Gécamines n’a plus les moyens, ni la nécessité de les réhabiliter pour ses propres besoins. Et d’ajouter que les produits financiers de ces ventes iront à l’investissement du nouveau parc immobilier de la Gécamines.

Le DG Jaques Kamenga rassure que dans la mise en œuvre de toutes ces opérations, la réglementation ainsi que la procédure en vigueur à la société ont été scrupuleusement suivies et respectées, en concertation avec la Délégation Syndicale, œil vigilant des travailleurs et avec le feu vert de l’actionnaire unique de la société qu’est l’Etat congolais.

Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 20
    Partages