Pande Kapopo - Scandale financier au Haut-Katanga : 42 millons de dollars portés disparus, Pande dans les sales draps

Pande Kapopo, la fin ou le commencement de la fin ? Qui bloque ou qu’est-ce qui bloque le gouverneur du Haut-Katanga à Kinshasa ? Deux semaines en dehors de son entité, par le temps qui court, c’est trop. Quand certains de ses parrains posent la question à Shadary, à Minaku ou à Kalev, ils répondent tous qu’ils n’ont pas ce dossier entre leurs mains. Réponse diplomatique… Visiblement le « Ubuntu » avec lequel Pande était accueilli à Kinshasa n’est plus retentissant. Et tout d’un coup, les parrains sont devenus trop occupés pour recevoir le successeur de Jean-Claude Kazembe.

Un proche de Kokonyangi dévoile ceci et ça tombe dans les oreilles de scooprdc.net : « Il y a de l’orage dans l’air. Nous venons de nous rendre compte que l’homme n’est pas à la hauteur de diriger une province stratégique comme le Haut-Katanga. Il n’a pas le niveau universitaire, il n’a pas de personnalité et il n’a aucune notion de gestion.  En si peu de temps, il a dilapidé plus que le double du budget de son prédécesseur sans aucune réalisation palpable. Tous les chantiers merveilleux laissés par son prédécesseur n’avancent pas. En plus il a sur le dos tous les entrepreneurs. Et surtout, les paiements irréguliers et hypothétiques des agents pendant cette période est une très mauvaise publicité contre le Chef de l’Etat. Je ne confirme rien, mais le dossier serait entre les mains du Raïs, lui-même à travers son Dircab ».

Il est repproché à Panda la disparition, mieux la destination inconnue de 42 millions de dollars de la province en l’espace de trois mois. Comme si cela ne suffisait pas, pendant qu’on aménageait son bureau officiel, il aurait loué une maison de son ami pour son bureau temporaire à 50 mille dollars le mois. Son dossier est à la Cour des comptes qui, selon les informations parvenues à scooprdc.net, serait en train de l’auditer et l’auditionner. En quête de soutien, le gouverneur du Haut-Katanga a été aperçu mardi au bureau    Pande Kapopo a été aperçu hier au bureau de madame le Ministre Wivine MUMBA, l’unique ministre du Haut-Katanga dans un Gouvernement de Bruno Tshibala. La dame de fer qui n’a pas sa langue dans sa poche, aurait reproché à Pande, selon notre source, de créer une discrimination entre les Bemba (majoritaires dans 5 territoires sur 6) et les Lwanzo (minoritaires parsemés dans 3 territoires) ; de dilapider l’argent de la Province au profit des individus, de ne pas écouter et rassembler ses frères autour de son action et d’avoir mis dans son Gouvernement des femmes avec lesquelles il a des relations intimes. Toujours selon notre source, Wivine Mumba aurait également avoué n’avoir pas la maîtrise du dossier mais elle a promis de s’investir pour connaitre des dessous des cartes.

Un autre tireur des ficelles et pas le moindre, serait Marcel LEU, ministre de l’Industrie qui souhaiterait la suspension de Pande Kapopo pour que Kalenga fasse l’intérim au profit de son parti, l’UNAFEC/MP, qui a certes besoin des moyens pour affronter les prochaines élections. Une bonne guerre qu’ont connue beaucoup de gouverneurs avec leurs vices : Makila et Baende à l’Equateur, Koyagialo et Impeto toujours à l’Equateur, Kande et Milongo au Kasai central…

Kalu.

Vous avez aimé ? Partagez !