Journée nationale de l’Or : Prince Nyampala au four et au moulin !

Dans le cadre de la journée nationale de l’or dénommée « Wolo », prévue du 24 au 25 octobre prochain, la Chambre de mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) a réuni sous le haut patronage du président de la République, vendredi 15 septembre dernier dans ses locaux, le comité d’organisation de ces assises. Celui-ci est composé de délégués de la FEC, des membres des sociétés minières, des représentants de la présidence de la République sous les auspices de la coordinatrice de la Chambre de mines de la FEC Bernadette Pundu et du président du Comité d’organisation, Prince Nyampala, qui ont tous deux, communiqué sur un certain nombre d’informations nécessaires à la tenue de la grande rencontre à venir.

L’entretien qu’a eu la coordinatrice Bernadette Pundu et le président du comité d’organisation Prince Nyampala avec les représentants de sociétés minières a permis d’initier une série de session de formations et d’informations à l’intention de tous les partenaires œuvrant dans l’écosystème de l’or congolais.

A cet effet, Prince Nyampala a fait remarquer que les efforts consentis dans le secteur de l’or sont considérables et doivent bénéficier en premier aux nationaux.

« …nous avons eu le privilège d’initier cette cession de formation et d’informations avec les sociétaires de la Chambre de mines de la FEC ainsi que d’autres partenaires. Aujourd’hui, cette rencontre nous a permis non seulement de donner les généralités de l’activité, c’est-à-dire du 24 au 25 octobre prochain au Pullman Hôtel avec une partie d’exposition, débat et réflexion, mais aussi technique. Et je remercie ceux qui sont venus et sollicite d’être accompagné jusqu’au bout de cette démarche. »

Quant à la chambre de mines de la FEC, elle s’est dite prête d’accompagner le comité d’organisation pour la réussite de ces assises à travers sa coordinatrice Bernadette Pundu.

 » la chambre de mines est un département de la FEC. Nous avons un président national qui siège à la FEC. Et donc, on ne peut pas parler de l’or du Congo sans cette chambre qui est la porte d’entrée, n’apporte son expertise. C’est pourquoi nous avons reçu quelques membres de Kibali, de la présidence de la République et d’autres« .

Ces assises « wolo » du 24 au 25 octobre prochains verront la participation aussi bien des sociétés minières et autres partenaires que les sociétés de sous-traitance. C’est en tout cas le vœu de Prince Nyampala, celui de mettre autour d’une même table tous ceux qui de près ou de loin, travaillent autour de l’or congolais ou ont un intérêt croisé sur l’exploitation d’or. 

  • banniere buala

À ne pas rater

À la une