Aménagement du territoire : Guy Loando lance «Revite»

C’est plus une campagne de sensibilisation qu’un programme chiffré à exécuter,  lancé ce lundi 26 juillet par le ministre d’Etat de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo. «Revite» qui est le sigle de «Repensons à nos Villages, Villes et Territoires», est une initiative incitative pour que tout Congolais où qu’il soit, investisse dans son village.

Contrairement aux nantis ouest-africains qui construisent dans leurs villages, un constant triste selon lequel les Congolais eux préfèrent le faire dans la capitale Kinshasa et autres grands centres urbains, a été fait. Mais le ministre de l’Aménagement du territoire estime qu’il est possible de renverser cette tendance pour, non seulement favoriser l’émergence des villages et territoires, mais surtout valoriser les empreintes identitaires.

La démarche de Guy Loando est de voir les Congolais parvenir au désenclavement de leurs villages, villes et territoires afin de renforcer leurs capacités pour permettre leur développement économique. «Revite appelle à mûrir le sens de la responsabilité nationale ainsi que de la conscience patriotique. ‘’Repensons’’, conjugué de manière inclusive, vient démontrer que la part de chacun est indispensable. Ce programme appelle à un investissement de soi par des apports participatifs de tous», a-t-il déclaré au cours d’un point de presse annonciateur du lancement de cette campagne de sensibilisation, ce lundi 26 juillet.

Simplement dit, «Revite» compte contribuer à l’identification des potentialités de chaque village, ville et territoire tout en permettant de développer le tourisme, moteur de croissance économique ;  de concevoir et proposer des projets d’investissement étudiés par des experts en Aménagement du territoire pour une inclusion multiséctorielle.

En effet, dans le cadre d’une gestion harmonieuse de l’espace physique, Guy Loando pense qu’il faut renvoyer la flèche vers le village, vers le territoire. «Pourquoi pas avoir dans nos villages sur base d’un schéma, un petit centre de santé, une petite église, voire un guichet de banque où quelqu’un peut tirer de l’argent. C’est en fait ce cela l’idée de la campagne de REVITE qui permet à l’individu d’avoir les mêmes services ici à Kinshasa, dans son territoire, dans son village, dans sa ville. Et ça c’est le rôle de l’aménagement du territoire», explique-t-il sa démarche. 

Ce programme qu’il définit comme campagne de recherche identitaire vise aussi à participer à l’élaboration d’une politique de développement favorable et durable tenant compte des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

S’agissant des villes, Guy Loando, envisage, pour ne pas tomber dans les constructions anarchiques, un suivi en amont à travers un schéma que tout le monde doit suivre avant d’entreprendre une construction. «On ne peut délivrer le certificat d’enregistrement que sur un bâtiment qui a été construit sur base d’un plan national, sur base d’un plan local. Notre ministère est transversal. Il doit travailler avec l’Urbanisme, les Infrastructures, les Mines, les affaires foncières, etc. parce que c’est à nous le rôle de conseiller que cet endroit n’est pas à construire, tel autre est bon pour un site industriel ou résidentiel», fait savoir le ministre d’Etat de l’Aménagement du territoire.

Pour ce faire, dit-il, le développement de la RDC nécessite une implication participative, et c’est donc dans cette optique que son ministère a initié ce programme «Revite» pour encadrer les actions d’investissements des Congolais résidant au pays et ceux résidant à l’étranger en vue de leur contribution au développement des villages, villes et territoires de la RDC dans un cadre holistique grâce ) l’appui de l’Etat par des mesures incitatives.

À ne pas rater

À la une