Présumée soutenance de thèse de doctorat par Joseph Kabila : Pourquoi a-t-on menti ?

16264763800478787726928849644647

«A beau mentir qui vient de loin» ou encore «le mensonge prend toujours l’ascenseur, mais la vérité prend l’escalier et finit par arriver» comme disent les Kinois. Ces deux adages sont souvent utilisés pour coincer les menteurs.

Avec la présumée soutenance de thèse de doctorat par le président de la République honoraire Joseph Kabila, l’on pouvait bien le supporter si ces mensonges venaient des flatteurs du genre India Omari ou Papy Tamba, qualifiés par les Kinois de «matoliste» ou encore des «djaleloïstes», pour ne pas dire le «renard» face au corbeau. En tout cas ce mensonge venant de ces deux précités, ferait seulement rigoler et amuser la galerie, mais quand c’est un éminent professeur de droit comme Néhémie Mwilanya qui l’a raconté dans les réseaux sociaux, il y a de quoi s’inquiéter scientifiquement et à se faire du souci. Non sans raison, car il sait faire la nette différence entre un Travail de Fin de Cycle (TFC), un mémoire, un master, un Diplôme d’Etude Approfondie (DEA) et une thèse. Et une thèse de doctorat comme le disent les Kinois, «eza lipa na nguba te», entendez : ce n’est pas du pain et des cacahuètes achetables  facilement à tous les coins des avenues de Kinshasa.

Mais pourquoi le prof Mwilanya s’est-il livré à cette mauvaise publicité scientifique ? Pense-t-il que Joseph Kabila qui, visiblement donne l’apparence de vivre autrement sa vie, a besoin de cette flatterie ? Veut-il se racheter de la disgrâce survenue à la débâcle de la coalition FCC-CACH ? Que veut-il que Kabila leur donne encore ? Lui et ses pairs, ne peuvent-ils pas faire la politique autrement sans Kabila ?

Avec ce comportement, le professeur Néhémie Mwilanya donne raison aux pourfendeurs de JKK qui estiment que s’il y a des gens vraiment chanceux en RDC, personne n’égale Kabila Joseph  dans sa vie. Ce dernier est devenu GÉNÉRAL sans faire une carrière dans une armée ; Jamais un autre grade sur ses épaules à part les galons de général.  Il est aussi devenu PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE sans faire de la politique à la régulière ; Même pas un chef de section d’un parti politique ni chef de quartier. Il est devenu SÉNATEUR sans être voté ni avoir postulé. Le voilà défendre une THESE de doctorat, à en croire le professeur Néhémie Mwilanya sans avoir mis ses pieds dans une université ; pas de diplôme d’État ou baccalauréat, jamais été gradué ni licencié… Allez seulement comme ça JKK.

Pour couronner le tout, voici que Jean Marie Kassamba vient enfoncer l’ancien directeur de cabinet de JKK : ‘’c’est un gros mensonge. Le président Joseph Kabila s’est rendu en Afrique du Sud pour un suivi permanent de ses études supérieures en licence maîtrise et cela prendra au minimum quatre ans. Sur place, il a eu même une séance en vidéoconférence avec ses collèges du 3ème cycle. Donc il n’a pas défendu hier une thèse de doctorat’’. 

Pour le professeur congolais Ndala Yves Mulongo qui affirme donner cours à cette université et a posté le 17 juillet dernier sur son twitter, il s’agissait d’une invitation pour une conférence à distance. Il a écrit ce qui suit : ‘’notre ancien PR n’a pas obtenu ni un masters degree ou encore moins un PhD degree. Je donne cours à l’université de Johannesburg. JKK a juste était invité à un workshop qui avait pour sujet quel type de leadership dans un pays post conflit’’. 

Qui croire maintenant ? Bon, allez seulement comme ça JKK !