Magouilles financières dénichées à la direction de presse présidentielle : le trio Luakabuanga – Kusema – Diakese accusé !

trio luakabuanga kusema diakese

«Depuis deux ans que nous sommes dans la Cellule de la presse présidentielle, nous n’avons jamais touché à une quelconque prime à part nos salaires. Mais nous avons été surpris de voir ce lundi 12 juillet 2021 le directeur Eric Nyindu remettre à chacun de nous une somme d’argent qui puisse nous permettre d’acheter du crédit de téléphone et accomplir autre besoin lié à notre service», déclare un membre de cette cellule de la communication présidentielle qui a appelé Scooprdc.net au téléphone,  en affirmant que cet argent aussi leur destiné sortait depuis deux ans, mais prenait une autre destination.

D’autres membres de cette cellule contactés par Scooprdc.net dans le cadre de recoupement de l’information, ont confirmé la version de leur collège, en ajoutant que c’est Jean-Pierre Wafuana, ancien directeur de la communication présidentielle qui aurait conseillé à l’actuel directeur de la communication et presse, service fusionné, de ne pas se salir dans ce dossier où ses prédécesseurs se servaient sur le dos de leurs subalternes. Donc, pour ces membres de la cellule de la presse présidentielle, Eric Nyindu leur a révélé un secret de détournement. «Asopi boule», comme disent les Kinois.

En effet, l’ancienne direction de presse présidentielle, expliquent-ils, recevait fréquemment des frais de fonctionnement. Et dans cette enveloppe, il était prévu une quotité aux agents pour leur permettre de mettre du crédit et même leur faciliter le déplacement. Seulement, déplorent-ils, ils n’ont vu que de la fumée. Leur argent, disent-ils, au regard du geste positif posé par Eric Nyindu qui n’a pas voulu souiller son image, était partagé entre l’ancien directeur Abraham Luakabuanga et ses deux adjoints, Giscard Kusema et Paul Diakese. «Quelle fortune en deux ans ?», s’interrogent les victimes.

En plus, révèlent-elles à Scooprdc.net, les voyages avec le chef de l’Etat qui étaient la chasse-gardée du staff directeur, sont devenus accessibles rotativement  à tous les membres tel que l’a institué le nouveau directeur de la communication et presse, Eric Nyindu. De ce côté humain, ses agents l’applaudissent très fort. Mais tout ce que le média en ligne lui demande, c’est de s’imposer pour que la communication du président de la République n’ait pas de couacs du genre : «je ne sais pas, je n’étais pas au courant, je n’ai pas été informé et récemment c’est une question à poser aux experts au sujet du coût de la ligne ferroviaire reliant le Burundi à la RDC envisagé par les deux pays dont l’accord a été signé».