Honoré Ngbanda mis en terre ce vendredi à Paris : Une messe en sa mémoire dite à la Cathédrale Notre-Dame du Congo

C’est à 13h00, sous la brillance du soleil de ce vendredi 30 avril,  que la famille Nzambo a reçu quelques dignitaires, les amis et invités à la cathédrale Notre-Dame du Congo, à l’occasion de la messe d’action de grâce en mémoire de feu Honoré Ngbanda Ko Atumba, décédé à Rabat au Maroc, le 21 mars dernier.

Plusieurs autorités, amis et connaissances ont répondu présents à ce rendez-vous et surtout que le respect de l’heure était de rigueur. L’on a noté entre autres la présence de Joseph Olengankoy, André-Alain Atundu, Gabriel Mokia, Madame Vunduawe, l’abbé Georges Ndumba, Jean-Chrétien Ekombo Dwansenge… La communauté Ngbandi dont il a été originaire, était aussi fortement représentée, y compris les anciens séminaristes de Bolongo autres que Ngbandi, que scooprdc.net a reconnu parmi tant d’autres : Louis Mwanza, Danny Mangbau particulièrement et certains anciens du collège Saint Thomas More.

Célébrée par le recteur de la cathédrale, le célébrant a, dès le début de l’eucharistie, brossé la biographie de l’illustre disparu, riche alors riche d’un homme et d’une carrière accomplis. Du petit séminaire de Bolongo en passant par l’Unilu, Louvain-la-Neuve, Honoré Ngbanda a intégré la présidence de la République en 1973 déjà, au niveau des renseignements et il y a vécu quasiment toute sa vie, sauf quelques nominations dans la diplomatie et dans le gouvernement Tshisekedi Étienne, Mungul Diaka et Ngunz Karl-I-Bond en qualité de ministre de la défense.

Cette messe avait lieu à Kinshasa, au même moment que le natif de Lisala, mais originaire de Yakoma était entrain d’être mis en terre à Paris où il a résidé depuis la chute du Maréchal Mobutu jusqu’à sa mort. Il laisse 8 enfants et 10 petits enfants. Plusieurs livres de hautes factures sur la politique et la foi chrétienne.

À ne pas rater

À la une