Journée internationale du paludisme : La FOGEKA sensibilise les Kinois à la lutte contre l’insalubrité

b9956b41 7dde 4b20 92b7 156d46d5a22e

«Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années», dit un adage. C’est le cas de le dire de Jean-Pierre Kande Mukendi, président de la Force du Génie Kongolais pour l’avenir (FOGEKA), une ONG de développement qui a vu le jour le 31 mars 2018, mais qui compte déjà à son actif plusieurs actions menées sur terrain dans le cadre de ses objectifs dont la protection de l’environnement, la lutte contre l’insuffisance  et pour l’autosuffisance alimentaires.

En marge de la journée internationale du paludisme célébrée  le 25 avril de chaque année, la FOGEKA vient de lancer à Kinshasa une campagne de sensibilisation contre l’insalubrité. Quand c’est pourri, ça sent. Mais quand ça sent et que l’odorat ne peut plus percevoir la puanteur, certaines bestioles dont les mouches et les moustiques sont chargées par la nature d’avertir la vue.  Il semble que la  vue et l’odorat des Kinois sont devenus insensibles. Ainsi la FOGEKA, complétant les avertisseurs naturels incompris, s’emploie à  alerter non seulement la vue et l’odorat mais aussi l’ouïe, les sens par lesquels l’homme normal est censé déceler que son milieu est pouri.

Reliant l’utile à l’agréable, la FOGEKA a entrepris dans l’optique  de cette campagne de sensibilisation à la salubrité, des travaux d’assainissement de certains quartiers de la commune de Barumbu. L’occasion donnée au secrétaire général de cette structure non gouvernementale, Henock Munkutu, de circonscrire le cadre de cet assainissement qui   inclura les communes  de Kinshasa et de Lingwala. Question pour la FOGEKA de prêcher par l’exemple; et de lancer un appel pathétique aux habitants de Kinshasa de prendre part active, chacun en ce qui le concerne, à l’assainissement du milieu de sa vie pour se prévenir contre le paludisme et autres maladies de mains sales.

Notons cependant que cette structure n’est pas à sa première action. La FOGEKA a déjà, en marge de la journée mondiale de l’arbre, sensibilisé  les élèves de l’école primaire de Kinshasa à la protection et la plantation des arbres, en rappelant le rôle essentiel que l’arbre joue dans la survie de l’humanité;  et s’est engagée  avec ses membres à  la stabilisation des ravins dans une localité dans la commune  de  Mont-Ngafula. Toujours dans le souci d’ atteindre ses objectifs, l’ONG dirigée par Jean-Pierre Kande Mukendi sensibilise les femmes à l’agriculture pour la prise en charge alimentaire suffisante et efficace. Sur cet aspect,  les progrès  réalisés  sont palpables.

Mue par la volonté d’élargir son champ d’action, la FOGEKA a conclu un certain nombre de partenariats fructueux avec plusieurs associations de la société civile au pays et en dehors de nos frontières, dont l’ong AFRICA TELEMA installée à Brazzaville.

Signalons que toutes ses actions menées par la FOGEKA  sont financées par les cotisations de ses membres et les  donations des personnes éprises du bien-être des congolais.