Justice : le Tripaix Ngaliema siégerait avec un juge commissionnaire !

L’affaire appelée  mardi 13 avril 2021  au Tribunal de paix de Kinshasa-Ngaliema sous RP 30787/l, opposant Me Marcellin Gupa Makila, le cité et monsieur Kilangalanga Monguba Valentin, conservateur des titres immobiliers de Lukunga au moment des faits, sous couvert de monsieur Yves Lubambi Idi, est un dossier pendant au Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe, suite à la dénonciation et plainte de Me Marcellin Gupa accusant Kilangalanga et sa bande de saisie illégale de documents et extorsion de fonds. Mais seulement, dans la composition des juges du Tripaix devant siéger, il y en a un qui a été l’un des commissionnaires dans cette transaction.

C’est l’histoire de la succession de la famille De Paul, un sujet italien ayant laissé une résidence sur l’avenue Tourisme à ses deux filles. Ces dernières avaient désigné Me Marcellin Gupa comme liquidateur. Mais l’avocat se fera rouler par le conservateur Kilangalanga, lorsque de bonne foi, il voudra effectuer le transfert de titres immobiliers aux noms des héritières. Tenez, le CT Kilangalanga demande 14.000$ tout frais compris pour le transfert. Après négociation, il accepte d’être payé 8.000 USD par l’avocat des héritières. Une avance de 1.000 USD lui est toutefois versée.

Informé que les héritières par l’entremise de leur avocat cherchaient un client pour vendre leur propriété, le conservateur va confisquer les titres, trouver unilatéralement son ami comme client, au prix de leur choix, et retiendra à la source les 8.000 USD convenus avec l’avocat, les frais de commissionnaires, les frais de taxes et impôts… au fait, le CT Kilangalanga usurpa moto proprio, le travail et le mandat du liquidateur. Voilà ce qui va pousser Me Marcellin Gupa de porter l’affaire devant la justice en prenant le soin de dénoncer le comportement du CT Kilangalanga auprès de son ministre de tutelle, Molendo Sakombi reconduit dans le gouvernement Sama Lukonde.

Aujourd’hui, alors que le Tribunal de grande instance de la Gombe est suffisamment avancé pour rendre son jugement dans cette première affaire, pris de panique, le CT Kilangalanga et sa bande cherchent à embrouiller la situation en citant leur adversaire au Tripaix-Ngaliema, sachant très bien qu’il est résidant à Turin en Italie. Pourquoi cette manœuvre ?

En effet, l’espoir de cette mafia est de voir Me Marcellin Gupa être condamné par défaut pour qu’elle se serve de ce jugement au niveau de grande instance. Curieusement, dans la composition des juges qui doivent siéger dans cette affaire, on trouve un juge qui a été commissionnaire et qui a perçu de l’argent dans la vente de cet immeuble.

Outre les irrégularités trouvées dans l’exploit adressé à Me Marcellin Gupa notamment, défaut d’adresse, défaut de la compétence territoriale, les avocats de la partie plaignante n’auraient aucune  chance, disent les toges noires qui ont été consultés par le média en ligne. La suite c’est dans quelques heures.

À ne pas rater

À la une