Finances : Equity Group signe avec la BAD un prêt de 100 millions USD

Le Groupe Equity prévoit une expansion transafricaine grâce à un prêt de 100 millions USD (11 milliards Ksh) de la Banque Africaine de développement (BAD). Cette facilité de prêt a été signée depuis le 21 mars dernier à Nairobi au Kenya. L’information est livrée ce vendredi 9 avril aux médias, à travers la cellule de communication de cette banque, la deuxième plus grande de la RDC.

Dans ce communiqué, l’on apprend que  cette facilité soutiendra l’expansion de Equity en Afrique de l’Est et en Afrique centrale et permettra de garantir que les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) aient accès au capital pour se redresser et prospérer dans un environnement post COVID-19. Aussi, le prêt de 100 millions USD (11 milliards de Kshs) fait suite à une facilité de prêt supplémentaire de 50 millions USD (5,5 milliards de Kshs) accordée par le Fonds africain de garantie.

En plus d’opérer dans 7 pays africains : Kenya, Rwanda, Ouganda, Soudan du sud, Tanzanie, République Démocratique du Congo et Éthiopie, le groupe a récemment étendu ses opérations en RDC en fusionnant ses opérations existantes de Equity Bank Congo avec son acquisition de la Banque Commerciale du Congo (BCDC) pour former EquityBCDC, la deuxième plus grande société de services financiers du pays. 

Lors de la signature, le Dr James Mwangi, le CEO du groupe Equity, a déclaré : « Avec le groupe de la Banque Africaine de Développement, le groupe Equity sera bien placé pour aider les MPME à rester allumées pendant la pandémie actuelle de COVID-19 qui a ralenti l’économie et a eu un impact sur les flux de trésorerie des entreprises. En leur accordant des crédits pendant cette période, Equity démontre son engagement à accompagner ses clients et à compatir à leur situation économique et sociale provoquée par la pandémie ». 

Et au Dr Mwangi d’ajouter : « Nous avons vu l’impact de l’apport d’oxygène à nos MPME pendant cette période. Elles ont pu repenser, réorienter et réoutiller leurs entreprises et sont devenues plus résilientes, protégeant ainsi les emplois et créant davantage d’opportunités d’emploi en se lançant dans des initiatives plus innovantes telles que la fabrication d’équipement de protection individuelle (EPI) de qualité certifiée au niveau international. »

Le prêt, une facilité d’une maturité de 7 ans sur les capitaux complémentaires, permettra d’augmenter la capacité du groupe Equity à offrir des produits adaptés aux MPME, à renforcer son bilan et à optimiser la structure de son capital à travers le continent avec un accent spécial sur les femmes et jeunes entrepreneurs.

« Le groupe Equity a une solide expérience dans la conception de produits adaptés aux besoins des PME et des entreprises émergentes. Le moment du décaissement de la facilité n’aurait pas pu être plus opportun, surtout que les entreprises cherchent à rester opérationnelles au milieu d’une pandémie de COVID-19 qui cause des ravages financiers « , a déclaré de son côté, Stefan Nalletamby, Directeur de la BAD pour le développement du secteur financier, en précisant : « Nous sommes très heureux de collaborer avec le groupe Equity en jouant un rôle contracyclique pendant cette pandémie ».

L’approche prudente de Equity pour conserver sa trésorerie et soutenir les MPME pendant la crise du COVID-19 a apporté plus de confort aux prêteurs à travers le continent et son partenariat avec la Banque Africaine de Développement va maintenant faciliter la poursuite du financement des MPME, annonce t-on dans le communiqué.

Il s’agit de la sixième tranche pour le groupe Equity après avoir signé une facilité de prêt de 50 millions de dollars US (5,5 milliards de shillings) avec l’IFC en septembre dernier, une facilité de 100 millions de dollars US (11 milliards de shillings) avec Proparco en octobre et une facilité de prêt de 125 millions d’euros (16,5 milliards de shillings) signée l’an dernier. 

La semaine dernière, un prêt de 125 millions d’euros (16,5 milliards de shillings) a été signé avec la Banque européenne d’investissement, une facilité de crédit de 100 millions de dollars (11 milliards de shillings) avec les principales banques européennes de développement (DEG, FMO et CDC-UK) et une facilité de prêt de 75 millions de dollars (8,25 milliards de shillings) avec le Fonds africain de garantie pour renforcer les flux de crédit et la liquidité des MPME. Tout ceci, pour un total de 580 millions de dollars (63,25 milliards de shillings), désormais disponible pour permettre à la deuxième banque de la RDC d’offrir de facilité de prêt aux MPME.

À ne pas rater

À la une