100 ans du Kimbanguisme : Atou Matubuana plaide pour la débaptisation de l’aéroport de N’djili en aéroport international Simon Kimbangu

Réagissant à la recommandation du président de la République, Félix Tshisekedi, faite au Parlement, celle d’instituer le 6 avril de chaque année « journée Simon Kimbangu », laquelle chômée et payée en RDC, le gouverneur du Kongo central a, dans une interview exclusive accordée à Ouragan-fm.cd, Objectif-infos.cd, Le Baromètre et Scooprdc.net, salué grandement cette reconnaissance ainsi que l’honneur qu’a fait le 5ième président de la RDC à ce grand prophète de Dieu.

« Là où tout le monde voit le noir, le Chef de l’État a vu la lumière. Reconnaître Papa Simon Kimbangu est pour nous les Né-Kongo en particulier, et toute l’Afrique en général, un motif de fierté », a déclaré Atou Matubuana, en invitant toutes les religions en RDC d’être fières de reconnaître qu’elles ont un seul ancêtre spirituel commun : papa Simon Kimbangu.

Outre les fleurs qu’Atou Matubuana a jetées au président Tshisekedi, il a par ailleurs souhaité que ce premier prisonnier de la colonisation en Afrique noire, ayant battu même le record de Nelson Mandela, soit élevé au rang de héros national. Non sans raison, le gouverneur du Kongo central estime que Simon Kimbangu est le précurseur des indépendances africaines. «Nous ne pouvons pas nous voiler la face, le Prophète Simon Kimbangu est la voie lactée, c’est le guide d’autant plus qu’à l’époque où la colonisation battait son plein, qui eût cru qu’un nègre pouvait se lever et se tenir devant les colons», a-t-il argumenté pour soutenir sa thèse.

Aussi, Atou Matubuana a-t-il plaidé pour que soit débaptisé l’aéroport international de N’djili en faveur de l’aéroport international Simon Kimbangu pour booster l’internationalisation de ce prophète congolais étudié dans plusieurs universités du monde et qui a fait pondre à plusieurs scientifiques, des thèses de doctorat, des mémoires et de travaux de fin d’études.

« Je ne pense pas que cela gênerait un seul Congolais que notre aéroport de Kinshasa soit rebaptisé Aéroport international Simon Kimbangu. En France, vous avez Charles de Gaulle, à Nairobi vous avez Jomo Kenyatta, à Johannesburg vous avez Oliver Reginald Tambo, à New-York vous avez John F. Kennedy, etc. Tous ces noms sont des personnages qui ont marqué l’histoire de leurs pays. Pourquoi pas chez nous ? N’djili n’est que le nom d’une rivière, d’une commune qu’on a collé à notre aéroport. L’enlever et le remplacer par Simon Kimbangu serait faire encore beaucoup d’honneurs au fondateur du Kimbanguisme », a plaidé Atou Matubuana.

À ne pas rater

À la une