Ensemble pour la République : Bolengetenge, nouveau Secrétaire Général

Le parti politique Ensemble pour la République a depuis ce lundi 5 avril 2021, un nouveau secrétaire général. Dieudonné Bolengetenge a été nommé par Moïse Katumbi, autorité morale de ce méga-parti qui a englouti beaucoup de partis du G7. Le député MS du territoire d’Isangi dans la province de la Tshopo remplace à ce poste feu sénateur Pierre Lumbi Okongo, décédé en juin 2020. Tous deux étaient dans le Mouvement Social pour le Renouveau (MSR), respectivement comme président national et secrétaire exécutif avant quitter l’ancienne majorité de Joseph Kabila pour former avec partis frondeurs le G7.

« Après la regrettable disparition le 14 juin 2020 de feu M. Pierre Lumbi, d’heureuse mémoire, le Président Moïse Katumbi de Ensemble pour la République a pris le temps de faire son deuil et de mourir sa réflexion. Son parti politique ayant été officiellement reconnu par le Ministère de l’Intérieur le 10 novembre de l’an dernier, et levant le voile sur la suite des événements, le Président Moise Katumbi nomme l’un des fidèles collaborateurs du défunt au poste de Secrétaire Général, en la personne de l’Honorable Dieudonné Bolengetenge  Balea, député national et jusque-là Président du Groupe parlementaire MS-G7 à l’Assemblée Nationale », peut-on lire dans la déclaration de Salomon Kalonda Idi Della dit SK Della, conseiller spécial de Moïse Katumbi.

A SK Della d’ajouter : « Derrière cet acte formel, le signal qu’envoie le président Moise  Katumbi  à ses partisans est on ne peut plus clair : les choses sérieuses du parti vont prendre de la vitesse. L’on devrait s’attendre à ce que divers organes centraux du parti soient très prochainement  pourvus de leurs animateurs et que les coordonnateurs provinciaux soient connus pour accélérer l’implantation du parti à travers le pays, les adhésions des masses qui attendaient ce moment avec une certaine impatience, les activités diverses en rapport avec les objectifs poursuivis et les préparatifs inévitables de prochaines compétitions électorales ».

Âgé bientôt de 61 ans puisque né le 30 juin 1960, Dieudonné Bolengetenge compte parmi les quelques rares politiciens chevronnés et intègres que compte la RDC. Opposé comme son prédécesseur Pierre Lumbi et d’autres compagnons, au troisième mandat du président Joseph Kabila que d’autres sociétaires de la MP voulaient lui accorder par le tripatouillage de la Constitution, il avait démissionné de son poste de ministre des affaires foncières. Acte de dignité qui n’est pas dans la culture des politiciens et autres responsables congolais.

À ne pas rater

À la une