Vente des vignettes par la DGRK : il y a concussion de 5.000FC !

C’est depuis la deuxième quinzaine du mois de mars que les responsables de la Direction Générale de recettes de Kinshasa (DGRK) ont lancé la campagne de vente de vignettes, pour les propriétaires de véhicules et autres engins roulant à travers toute la ville de Kinshasa. Mais là où les choses se gâtent, c’est la perception par ses agents de 5.000 FC, soit 2.5 USD par vignette, avant la libération du dossier, au motif des frais bancaires. Concussion, mieux escroquerie !

Non sans raison, car il a fallu que la société Orange proteste contre cette perception pour que l’on sache que les 5.000FC exigés sont illégaux. Le directeur de cette société de téléphonie a dû appeler le DG de la DGRK qui lui a avoué ne pas reconnaître cette perception en dehors de celle fixée pour la vignette selon la capacité du moteur du véhicule. Les agents DGRK qui s’attendaient à 1 million de FC ont annulé l’opération.  La scène s’est passée à l’agence Sofibanque de Socimat. Déjà, rien qu’avec cette dénonciation de la Société orange qui a failli se faire avoir, l’on se demande combien de Congolais et Congolaise y compris les étrangers ne sont pas victimes de cette concussion, infraction punie par les lois congolaise !

Ces mauvaises pratiques ont été décriées lors de la dernière campagne de paiement de cet impôt sous André Kimbuta, sans qu’aucune sanction ne s’en soit suivie. Voilà qu’aujourd’hui, fort de leur exploit lors de la campagne passée, ces agents ont repris du poil de la bête en rançonnant les contribuables qui, au-delà du coût élevé de cet impôt, parviennent de bonne foi à s’acquitter de ce devoir civique.

Que le gouverneur Gentiny Ngobila demande à son DG de sanctionner sévèrement ce manquement.

À ne pas rater

À la une