Kasaï : Dieudonné Pieme rabroué à l’Assemblée provinciale

L’Assemblée provinciale du Kasaï a ouvert sa session ordinaire, ce mardi 30 mars. A l’occasion, le président de cet organe délibérant n’a pas été tendre avec le gouverneur Dieudonné Pieme qu’il a vraiment rabroué dans son allocution.

« Je me permets d’affirmer sans peur d’être contredit que le gouvernement Pieme 1 est égal à Pieme 2, d’autant plus que tous les défis majeurs à relever demeurent entiers », a-t-il déclaré sans mâcher les mots avant d’ajouter : « S’agissant de la marche de la province, il sied de rappeler que notre environnement socio-politico-économique me semble être stationnaire. Autrement dit, la province n’accuse, jusqu’à nos jours, de réalisations palpables dans tel ou tel secteur de la vie sociale constituant des défis majeurs de nos populations ».

Pour Aloïs Mushitu Ngenge,  le plan du gouvernement provincial tel qu’adopté par l’Assemblée provinciale, n’a jamais été exécuté. Un tableau sombrement peint de la province par Aloï Mushitu avant d’exhorter  le gouverneur, bien que visé par une motion de censure, à plus d’efforts pour marquer son passage à la tête de la province.

Cette décote donnée au gouverneur Dieudonné Pieme par le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï est la même obtenu au dernier sondage réalisé par la maison Les Points sur l’appréciation des gouverneurs des provinces par leurs administrés. Si le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, a occupé la première place avec 72% d’avis favorables, ses collègues de trois Kasaï et du Sankuru sont à la queue du classement. Leurs administrés ont estimé qu’ils n’ont rien foutu pour l’avancement de leurs provinces respectives.

Or, pour Dieudonné Pieme, sa province regorge le diamant de joaillerie plus cher que celui industriel enfoui dans le sol du Kasaï oriental. Pourquoi ne capitaliserait-il pas cette richesse combinée à l’agriculture pour le développement de sa province ? Est-ce un problème de manque de management ou d’incompétence ? Beaucoup d’inquiétudes sur la gestion de ce brillant avocat qui a fait preuve au barreau, mais malheureusement broie du noir dans la conduite d’une province.  

À ne pas rater

À la une