Bonne gouvernance des provinces : Jacques Kyabula, Zoé Kabila, Christophe Baseane Nangaa, Atou Matubuana et Jean Bamanisa au top 5

Dans sa tradition de réaliser chaque mois un sondage dans l’opinion sur la marche du pays et ce dans plusieurs domaines, la Maison Les Points s’est focalisée pour ce mois de mars dans son n° 350, sur l’appréciation de tous les gouverneurs des provinces par leurs administrés. Ce travail s’est évidemment réalisé à Kinshasa et dans les chefs-lieux de 25 provinces de la RDC du 22 au 23 mars 2021 sur un échantillon général de 2.600 personnes, soit 1.000 par province dont l’âge est de 18 ans et plus, en tenant compte de sexe, profession, tendances politiques et provinces d’origine.

Les résultats révèlent que ¼ des répondants se dit « satisfait » de l’action des gouverneurs des provinces pris collectivement, avec une forte majorité dans deux provinces, à savoir le Haut Katanga et le Tanganyika. Ainsi, après traitement des données, seuls ont atteint la barre symbolique de 50% d’opinions favorables auprès de leurs administrés, Jacques Kyabula du Haut-Katanga (72%) ; Zoe Kabila du Tanganyika (61%), Baseane Nangaa du Haut-Uélé (56%) ; Atou Matubuana du Kongo Central (55%) et Jean Bamanisa Saidi de l’Ituri (52%).

Les cinq autres gouverneurs, bien que dans le top 10, ont la cote relativement bonne mais en deçà de 50%. C’est le dire pour Carly Nzanzu du Nord-Kivu (48%) ; Théo Ngwabidje du Sud-Kivu (41%) ; Gentiny Ngobila de la ville province de Kinshasa (37%) ; Fifi Masuka du Lwalaba (36%) et Auguy Musafiri Nkola du Maniema (29%).

Le dernier de tous, selon le sondage de Les Points, c’est le gouverneur du Sankuru, Joseph Stéphane Mukumadi. Ses administrés estiment qu’il n’a rien foutu dans tous les domaines. Il n’est pas seul à être très mal coté. A la 20ème, 21ème, 22ème, 23ème, 24ème et 25ème place, on trouve respectivement les gouverneurs Dieudonné Bobo Boloko (Equateur) ; Jean-Claude Mabenze (Sud-Ubangi) ; Willy Tshundala (Kwilu) ; Jean-Marie Peti peti (Kwango), Louis-Marie Wale Lofungola (Tshopo) et Izato Nzege (Nord-Ubangi). Si Jean Maweja du Kasai oriental et Dieudonné Pieme du Kasai ne sont pas cités, les enquêteurs ont trouvé qu’ils sont totalement vomis par leurs administrés.

Qu’ont-ils fait les cinq premiers pour être appréciés ?

Concernant Jacques Kyabula du Haut-Katanga qui 72% d’opinions favorables, 7 Haut-Katangais sur 10 interrogés par la Maison Les Points, se disent globalement « satisfaits » de l’action de Jacques Kyabula. Dans les détails, ce gouverneur séduit le plus ses administrés dans le domaine des infrastructures où l’on cite parmi ses réalisations entre autres, la réhabilitation, l’installation de l’éclairage public, l’élargissement des bandes et la pose des séparateurs des avenues Katuba, Upemba, Kasa-Vubu et Sendwe ; la réhabilitation de la Route Kiputshi ; les travaux de la chaussé de Kasenga ; la réhabilitation de l’avenue Lumumba et du Boulevard Kamanyola ; l’installation de panneaux solaires dans les grandes artères du Chef-lieu de la province.

Une autre action qui a boosté la cote de Jacques Kyabula et qui s’inscrit au social, c’est la création de villages agricoles, notamment Mwaiseni (plus de 5300 hectares) et Kapolowe ( 6000 hectares) et bien d’autres à travers la province où le Bukari, l’aliment de base de la contrée est fait avec la prise en charge des agriculteurs en intrants et en encadrement en coopératives par le gouvernement provincial. Ce qui a contribué, non seulement à la réduction sensible du prix de la farine de maïs qui est passé de 30.000 FC à 17.000 FC, soit 56,6% de réduction, mais également à la réduction des dépenses en importation des denrées alimentaires avec comme conséquence positive l’augmentation des recettes provinciales.

 Aux plans politique et sécuritaire, le sondage démontre que Jacques Kyabula a mis d’accord ses administrés par l’approche du dialogue qu’il a utilisée pour créer un climat de paix politique à travers sa juridiction.

Quant à Zoé Kabila du Tanganyika (61% d’opinions favorables), ses administrés se disent satisfaits de son action. C’est surtout dans le domaine des infrastructures que le jeune frère de l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila enregistre plus de satisfaction.

En effet, les répondants affirment que 67% des routes de la province du Tanganyika ont été construites sous sa gestion. Les plus récentes réalisations énumérées sont les travaux d’asphaltage de la bretelle reliant les boulevards Lumumba à Joseph Kabila, dans le quartier Kabinda, commune de la Lukuga ; l’ érection d’un pont sur la rivière Lukuga à Nyemba, localité située à 135 km de Kalemie sur l’axe Nyunzu, un chef d’œuvre de 136 mètres de portée, 7 mètres de large doté d’une capacité de 150 tonnes et qui devra rester là durant 100 ans sauf en cas de catastrophe de grande ampleur ; l’érection de 2 barrages hydroélectriques pour augmenter la puissance énergétique de la centrale hydroélectrique de Bendera où les travaux de la pause de la deuxième Turbine sont en cours ; la mise en place de 147 cabines électriques et pour ne rien laisser, la construction de 43 hôpitaux et 52 écoles techniques.

Au plan économique, ses administrés notent avec satisfaction que le Gouverneur Zoé Kabila a réussi le pari de faire du littoral du lac Tanganyika un véritable site touristique, avec notamment des sapins plantés en rangées, des cocotiers et des palmiers royaux qui donnent un paysage paradisiaques aux touristes. Il y a aussi le projet de construction de l’aéroport de Kalemie, de l’Université de Kalemie, du port de Kalemie et d’une usine des matériaux électroniques.

Au plan social, on signale la mise en place d’une coordination des microcrédits au profit des ménages à faible revenu par le gouvernement provincial du Tanganyika.

Concernant Christophe Baseane Nangaa du Haut-Uélé (56% d’opinions favorables), c’est dans le domaine économique qu’il enregistre plus d’opinions favorables parmi les 56% de la population de sa province qui disent apprécier son bilan. Ils notent globalement qu’il a initié et réalisé la construction d’une gigantesque palmeraie et d’une porcherie dans le territoire de Wamba, dans le village d’Ibambi, situé à plus de 80 km d’Isiro. Pour y arriver, il a gagné quelques points de plus en réhabilitant et en modernisant cette route.

S’agissant de Atou Matubuana du Kongo Central (55% d’opinions favorables), à son actif depuis le début de l’année 2021, les 55% de ses administrés notent essentiellement au plan économique et social, une assistance technique et financière à l’entrepreneuriat, sur financement non remboursable de la Banque mondiale à hauteur de 10 millions USD rien que dans la ville de Matadi.

Au plan politique, on note la fin de la crise institutionnelle entre l’Assemblée provinciale et l’exécutif provincial ainsi que le remaniement du gouvernement provincial ayant pris en compte toutes les forces politiques et sociales de la province.

Enfin, pour Jean Bamanisa Saïdi de l’Ituri (52% d’opinions favorables), ce sont ses réalisations dans le domaine des infrastructures avec notamment la réhabilitation de la route nationale n° 27 sur l’axe Iga Barrière-Komanda, long de 95 kilomètres et les efforts du gouvernement provincial au plan économique en dépit de l’insécurité causée par des groupes armés, qui ont fait qu’il ait une cote au moins favorable.

À ne pas rater

À la une