Goma : Bruno Miteyo, Carly Nzanzu et Mgr Kuye-Ndondo évoquent la question du dialogue intercommunautaire

Bruno Miteyo Nyenge, Carly Nzanzu  Kasivita et Monseigneur Professeur Jean-Luc Kuye-Ndondo wa Mulemera, respectivement chef de la Maison civile du Chef de l’État, gouverneur de la province du Nord-Kivu et président du Conseil d’Administration du réseau d’innovation organisationnelle (RIO) et président provincial honoraire de l’Eglise du Christ au Congo (ECC)/ Sud- Kivu, ont eu un entretien à Goma ce dimanche 28 mars 2021. Au menu de leurs échanges, la question du dialogue intercommunautaire pour la paix, la cohésion sociale et la stabilisation des Moyens et Hauts Plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga (Itombwe).

Les trois personnalités ont envisagé la possibilité d’œuvre pour la réussite de ce grand forum qui vise la paix dans les territoires précités, dialogue qui s’ouvre ce lundi 29 mars à Kinshasa et dont le modérateur désigné a l’unanimité des participants est le chef de la Maison Civile du Chef de l’État, Dr Bruno Miteyo.

Tout en soutenant vivement un heureux aboutissement de ces assises de trois jours, le chef de la Maison civile, le gouverneur du Nord-Kivu et le président provincial honoraire  de l’ECC/Sud-Kivu se sont engagés à sensibiliser et à conscientiser tous les participants à enterrer la hache de guerre pour cultiver la paix, condition sine qua none d’un développement durable de la Région. Ils ont également évalué les travaux préparatifs de ce forum qui, selon eux, fructifient jusque-là.

 Félix Tshisekedi, initiateur 

Il s’avère impérieux de rappeler que ce dialogue intercommunautaire pour la paix, la cohésion sociale et la stabilisation des Moyens et Hauts Plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga (Itombwe) est initié par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, en réponse aux conflits affectant la stabilité et la cohésion dans une grande partie de l’Est, mais aussi aux vœux exprimés par la population de ces territoires de mettre définitivement un terme aux conflits ayant endeuillé les habitants ordinaires des lieux.

A propos de la modération, les violons se sont accordés, alors qu’il y a peu, cette question divisait les participants qui ne parlaient pas le même langage. A l’unanimité, ils se sont prononcés et ont choisi le Dr Bruno Miteyo. Choix motivé par le fait qu’il n’appartient à aucune des communautés en conflits, mais aussi par sa bonne connaissance de la région et sa maîtrise des dynamiques des conflits. Également parce qu’il est de la Présidence de la République, Institution qui assure le leadership stratégique de ce processus de paix, et aussi parce qu’il a une personnalité conciliante avec des compétences de facilitation recherchées.

Peu avant cette rencontre, Dr Bruno Miteyo a eu un huis clos avec le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita à l’hôtel Serena, au bord du lac Kivu. Rien n’a filtré de ce tête-à-tête d’une trentaine de minutes.

À ne pas rater

À la une