ESU et RSIT : José Mpanda salue la création de l’Académie Congolaise des Sciences !

La République Démocratique du Congo vient d’être dotée d’une Académie des Sciences dénommée Académie Congolaise des Sciences (ACOS). Le lancement officiel de cette structure a eu lieu le vendredi 26 mars 2021 à Kinshasa. Une cérémonie marquée par la présence de plusieurs personnalités politiques dont le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) et celui de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique (RSIT), des diplomates et des femmes et hommes des sciences venus de plusieurs pays.

Dans son mot de circonstance, le ministre de RSIT, Me José Mpanda Kabangu, a salué la création de cette structure par des scientifiques congolais qui s’inscrivent, selon lui, dans la vision du président de la République Félix Tshisekedi, celle de promouvoir la science. Pour José Mpanda, l’ACOS est appelé à jouer un rôle accompagnateur du Conseil Scientifique National dans l’élaboration, dans l’enrichissement et dans la proposition des solutions et stratégies aux problèmes socioéconomiques, environnementaux, sanitaires et autres, pour le bien-être de la population.

«Ce rôle de solutions et stratégies devra connaître la participation des scientifiques congolais qui ont preuve de compétences et de connaissances avérées dans les académies étrangères. Ensemble avec le Conseil Scientifique National, l’Académie Congolaise des Sciences est appelée à soutenir la recherche scientifique, l’enseignement supérieur et universitaire, mieux l’enseignement dans son ensemble dans tous les domaines du savoir, de la connaissance, y compris la diffusion et la vulgarisation de la science, et ce, dans le respect de l’éthique et de l’intégrité scientifique», a déclaré le ministre de la RSIT en reconnaissant qu’il n’y a pas de développement sans la recherche et qu’il n’y a pas de développement sans les scientifiques.

De son côté, le professeur Jean-Jacques Muyembe qui a aussi salué la volonté et la détermination des hommes des sciences de la RDC, de se mettre autour d’une table pour réfléchir aux problèmes qui touchent la société congolaise, a, à cette occasion, lancé un appel au pouvoir public pour soutenir ce projet par des moyens nécessaires, notamment son fonctionnement. Car, dit-il, l’Académie Congolaise des Sciences est un outil de développement sur lequel le pouvoir public peut compter.

Et de vanter la nouvelle structure créée : «Notre mission est patriotique. L’Académie Congolaise des Sciences est une société des savants dont nous sommes les élites. Elle est composée des hommes et femmes des sciences, des lettres et des arts. Nous sommes appelés à générer, dissimuler et conserver les connaissances. C’est pourquoi je vous invite, chers académiciens, à mettre votre connaissance, votre savoir et votre savoir-faire au service de notre pays pour son développement, tant sur le plan économique, technologique et social».

À ne pas rater

À la une