Réaction de Jean-Paul Nemoyato aux allégations sur ATIC : le PPRD a menti sur toute la ligne !

L’ancien ministre de l’économie sous Matata Ponyo, n’a pas digéré ce qu’il qualifie de contrevérités publiées par le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) au sujet d’ATIC. En effet, en réaction à l’annonce par l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo de sa démission du PPRD pour raison de convenance personnelle, ce parti a écrit dans un style médusant sur son Twitter : «Le PPRD informe l’opinion que le sénateur MATATA PONYO a quitté le Parti depuis décembre 2018 après son départ du gouvernement. En 2018, il a créé son propre parti ATIC et avait aligné des candidats sur l’ensemble du pays pour ne récolter que trois Députés malgré les moyens financiers mis en jeu». Ce à quoi s’oppose son ancien ministre de l’Economie, Jean-Paul Nemoyato qui est co-fondateur d’ATIC.

Se confiant à Scooprdc.net, ce natif de Bambesa dans le Bas-Uélé précise que Matata a quitté le gouvernement en fin novembre 2016, aussi tôt remplacé par Samy Badibanga de décembre 2016 à avril 2017, puis par Bruno Tshibala qui est resté Premier ministre jusqu’à mai 2019. Matata est resté PPRD parce que c’est avec le label PPRD qu’il s’était présenté aux législatives de 2018 au Maniema qu’il a remportées. Donc c’est un premier mensonge du PPRD.

Aussi, l’Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo (ATIC), dit Jean-Paul Nemoyato, n’a jamais été un parti mais bien un regroupement politique. «ATIC a été créé en mars 2018 et ont participé à sa création les personnalités suivantes : pour le parti PR : les camarades Kalumba Justin, Muteba et Kabese ; pour le Parti DCR, les camarades : Nemoyato, Eholo, Sarkozy et Tutu ; pour le parti ANC : le camarade Franklin Tshiamala et Achille ;  pour le parti Paradiso : les profs Pascal Isambisho et Céline ;  pour le parti CSD : maman Kati,  pour le parti CV : maman Gertrude… Même le nom ATIC est l’émanation de nos discussions», déclare Jean-Pierre qui ajoute que ATIC n’a pas 3 députés comme dit par le PPRD, mais il en a plutôt 12.

«Comme il en a l’habitude, le PPRD a menti», conclut Jean-Paul Nemoyato qui est président honoraire d’ATIC de mars 2018 à août 2019.

À ne pas rater

À la une