RDC – Finances : Quel lien entre la MUFFA et Afriland First Bank ?

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a inauguré  lundi 8 mars 2021, la première unité de la Mutuelle financière des femmes africaines (Muffa) en RDC. L’événement a eu lieu au siège de cette structure situé dans la commune de Barumbu, au croisement des avenues Luambo Makiadi, ex-Bokassa, et Funa, non loin du marché Somba Zigida.

Cette inauguration est tombée à point nommé puisqu’elle a coïncidé avec la célébration de la Journée internationale de la femme. Il s’est agi d’un grand pas vers l‘autonomisation de la femme congolaise, ou mieux, de la femme africaine. Cette mutuelle qui regroupe des femmes motivées par le souci de leur prise en charge pour des projets de développement de ses membres ne devrait pas se limiter aux seules affiliées de la Muffa. Elle entend ouvrir son champ d’intervention pour impliquer un éventail un peu plus large de la gent féminine prise dans ses différentes catégories sociales, question d’accroître son autonomisation. Cette cérémonie a connu la participation de la banque Afriland first bank, banque panafricaine à capitaux camerounais qui accompagne la Muffa dans la matérialisation de son projet financier à Kinshasa.

Du coup, plusieurs questions taraudent les esprits : quelle lien ou relation  entre AFRILAND FIRST BANK et la MUFFA ? Pourquoi avoir inauguré la MUFFA de la RDC le 8 mars ? Que gagne AFRILAND FIRST BANK en parrainant cette mutuelle ? Etc. Pour ainsi éviter les spéculations et ne pas laisser champ libre aux mauvaises langues, le Directeur général adjoint de cette banque a animé un point de presse ce mercredi 10 mars à Show Buzz. En effet, Patrick Kafindo précise d’emblée que la Muffa n’est pas une filiale d’Afriland First Bank, elle est une mutuelle autonome. «Les femmes se sont mises ensemble et Afriland First Bank a constaté qu’elles veulent se prendre en charge et Afriland First Bank les soutient pour aller loin avec les femmes. Les femmes sont nombreuses ; elles soutiennent la famille. Pour aider la famille africaine et donc la société africaine dans son ensemble, nous soutenons les actions des femmes», a-t-il déclaré.

Quant au pourquoi de l’inauguration de cette mutuelle le 8 mars, le numéro 2 d’Afriland First Bank estime que celle-ci témoigne l’attachement à l’autonomisation de la Femme Africaine en générale et Congolaise en particulier. Voilà qui signifie le choix de cette date dédiée aux droits de la femme censée à travers La Muffa qui est elle-même une composante féminine du modèle MC2 développé par Dr FOKAM depuis plus de 30 ans, prônant la création de la richesse par la mise ensemble des moyens et compétences d’une communauté donné en s’appuyant sur quatre piliers essentiels, se donner le moyen de financer ses activités commerciales afin de créer la richesse dans sa famille.

Dans cet accompagnement de la Muffa, AFRILAND FIRST BANK dit ne pas gagner grand-chose. «Comme l’indique le nom de notre banque, nous sommes africains et avons l’obligation de soutenir les couches sociales défavorisées de l‘Afrique pour leur bien-être. Nous avons donc l’obligation d’accompagner la MUFFA à avoir le moyen de sa politique avec des lignes de crédit au taux bonifié», a dit Patrick Kafindo sans relever la hauteur de ces lignes de crédit et ni celle du taux bonifié, estimant que c’est un secret bancaire.

À ne pas rater

À la une