A l’installation du bureau fédéral de la Funa, Augustin Kabuya lâche sa bombe : recensement avant l’organisation des élections !

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a installé ce dimanche 7 mars 2021 dans la commune de Kalamu, le comité fédéral qui désormais devra diriger à la destinée de ce parti présidentiel pour le district de la Funa. Prévue à 14h00′, cette cérémonie d’investiture n’a pu débuter qu’à 16h00 alors que les équipes d’animation et les membres interfédéraux étaient prêts depuis midi pour les accueillir lui et le président a.i de ce parti Jean-Marc Kabund qui finalement ne s’est pas présenté.

Cadre choisi, la nouvelle chaussée Elengesa où une tribune était placée et remplie de cadres du parti de Félix Tshisekedi sous de chansons-pamphlet à l’égard du régime passé et de certains adversaires politique du moment du chef de l’État.

L’effervescence de la foule n’a eu d’égal que l’arrivée d’Augustin Kabuya, qui aussitôt ayant pris la parole après l’hymne du parti, a expliqué à la foule venue en nombre, la quintessence de ladite manifestation, à savoir l’investiture de membres du comité fédéral de la Funa. Mais avant cette partie, le secrétaire général de l’UDPS s’est donné à cœur joie à la présentation de l’exécutif national présent à Kinshasa, entre autres, ses quatre adjoints et certains fédéraux de provinces présents à Kinshasa.

Restant par ailleurs fidèle à sa virulence traditionnelle, Augustin Kabuya n’a pas manqué d’égratigner tous ceux qui ont toujours pensé à tort, explique-t-il, que son parti manquait de cadres. Ils ont tous été passés en revue avant de lâcher sa bombe de la soirée : « Ceux qui pensent que l’UDPS a peur des élections se trompent, nous sommes prêts à une seule condition, que l’on sache qui est congolais et qui ne l’est pas, autrement dit, le recensement de la population ».

Aussi présent à cette cérémonie, le constitutionnaliste André Mbata qui lui, renvoie les détracteurs de l’UDPS à l’article 211 de la constitution qui parle des  institutions d’appuis à la démocratie dont la Commission électorale nationale indépendante. Pour ce professeur de droit à l’Université de Kinshasa, il ne revient pas à l’UDPS le pouvoir d’organiser les élections et qu’un quelconque retard ne pourra avoir comme seuls responsables, que ceux qui ont entravé par la corruption et le tribalisme, les travaux des confessions religieuses à cet effet.

Finalement profitant de cette tribune d’installation du comité fédéral de la Funa, le SG de l’UDPS n’a pas manqué sa cible pour répondre à tout ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux au sujet des élections de 2023. Néanmoins, une vingtaine de cadres UDPS ont été investis pour conduire cette fédération. Pierre Zomba Ndomatezole est investi comme président de la fédération de la Funa. Il sera secondé de Ramazani Rama Sabiti, Makiese Bikinda, Malenga Mongumu Jean et Poshimo Poshimo Lambert comme respectivement  1er, 2ième et 3ième vice-président et rapporteur.

La prochaine tournée conduira le patron de l’exécutif du parti présidentiel à Lukunga, Mont Amba avant de finir à la Tshangu pour attaquer les provinces par le Kongo central, a-t-il laissé entendre.

À ne pas rater

À la une