Ministère de l’intérieur et sécurité : Spectacle désolant livré par Gilbert Kankonde et Innocent Bokele

Décidément, les tergiversations décisionnelles au Ministère de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières deviennent trop rocambolesques pour être vraies. Le vice-premier ministre Gilbert Kankonde se plairait à humilier l’UDPS et Félix Tshisekedi par ses voltefaces. La dernière en date, c’est celle du vendredi 26 février où il a récusé la décision de son vice-ministre Innocent Bokele, ayant suspendu le dircaba suite au communiqué par lui publié en rapport avec l’assassinat de l’ambassadeur italien, Luca Attanasio dans l’Est de la RDC.

Cette situation aussi ubuesque que cela puisse paraître fait couler beaucoup d’encres et de salives au point que certains combattants n’ont pas hésité à clamer tout haut que Gilbert Kankonde n’a plus le cœur à l’ouvrage et se plaît à humilier l’UDPS et Félix Tshisekedi, car ses décisions toujours contestées et truffées d’irrégularités, disent-ils, font plus rougir au sein de l’UDPS. Pourquoi ne pas appeler son collaborateur vice-ministre et lui demander de revenir lui-même sur sa décision au lieu d’ameuter la presse et mettre cette affaire sur la place publique ? Ça aurait été le comportement élégant et responsable que de livrer un spectacle désolant et déshonorant.

Les affaires de l’Etat ne se gérant pas avec état d’âme, la collaboration dans l’harmonie entre Gilbert Kankonde et son son vice fera d’eux des hommes d’Etat. Sinon le contraire n’est que de l’amateurisme qui transparaît derrière un préjugé d’une quelconque concurrence qui proviendrait de son vice. Comportement à éviter.

À ne pas rater

À la une