Justice : pour association de malfaiteurs et extorsion de 75 mille USD d’un Indien venu prospecter le monde des affaires RD congolais , le Chef de Brigade criminelle Pierre Masudi aux arrêts sur instruction du Procureur Général Mumba

La justice congolaise n’est plus sous Félix Tshisekedi un maillon faible de la société comme elle l’était auparavant. Pour preuve, le chef de Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe accusé d’association de malfaiteurs et extorsion de 75 mille USD par un sujet Indien du nom de Akoliya, vient d’être gardé à vue par un Inspecteur dépêché par le Procureur Général près la Cour de cassation. Selon les câbles de scooprdc.net dans les milieux judiciaires, Pierre Masudi  Kasilembo pourra être « mapé » ce mercredi 24 février pour être conduit à la Prison de Makala par le Parquet Général de la Gombe qui a émis depuis hier un mandat d’amener contre sa personne. S’il est condamné, il le sera avec circonstances aggravantes étant donné qu’il est auxiliaire de la justice censé en premier lieu respecter les lois du pays qu’il fait appliquer sur les justiciables .

Interrogé par Top Congo FM, Pierre Masudi  reconnaît être en garde à vue au Palais de la justice. «Moi-même, je ne me l’explique pas. J’ai répondu à toutes les questions de l’inspecteur en chef, débarqué dans mon bureau avec une réquisition du procureur général près la Cour de cassation. Qui, à la fin, a dressé un procès-verbal d’arrestation», déclare-t-il à la radio de Christian Lusakweno en parlant d’un « complot et d’un guet-apens ». Il dit qu’on lui a donné de fausses informations et il a tablé sur de faux éléments.

Rappel des faits

L’Indien Akoliya,  habitant Dubaï aux Emirats Arabes Unis s’est intéressé au secteur minier en RDC et voulait y investir en créant une entreprise, un comptoir d’achat d’or et de diamant de l’exploitation artisanale. Depuis Dubaï, ses contacts lui recommandent, sieur Mahendra Umraniya, son compatriote indien installé au Congo depuis plusieurs années et maîtrisant les langues locales pour des orientations. A Kinshasa, Akoliya posera son problème à Mahendra qui fera appel au Congolais Danny Kassobe Wabikulo présenté comme expert. En attendant la finalisation de démarches de création de sa société au Congo, Danny Kassobe propose à Akoliya d’exploiter sous forme de sous-traitance les documents d’une société existante . Et pour ce faire, il lui amènera un groupe de personnes conduit par Christ Sungu présenté comme étant détenteur de l’arrêté à exploiter et de la licence pour exportation des matières précieuses.

Le 9 février dernier, Danny Kassombe et Christ Sungu proposent à Akoliya un marché de l’or au titre de test dont le propriétaire se trouverait à la Gombe. Akoliya est ainsi amené dans une parcelle située non loin de BGFI Bank pour conclure la vente. Comme il ne disposait d’argent sur lui, Akoliya ira avec Mahendra le chercher chez un de ses amis. Aussitôt rentrés dans la parcelle de négoce, les deux Indiens se voient braquer par des hommes armés. Ces derniers vont ravir à Akoliya son sac contenant 75 mille USD et ses téléphones. Pendant ce braquage, Danny Kassombe s’évapore dans la nature.

Curieusement, lorsque les deux Indiens sont acheminés au bureau de Pierre Masudi Kasilembo, chef de la Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe, ils y trouvent déjà Danny Kassombe confortablement installé. C’est qui présage un coup bien organisé par le chef de la Brigade criminelle. Ce soupçon s’explique bien du fait que Pierre Masudi qui récupère les butins (prétendu or et 55.000 USD )  du forfait commis par ses agents et certains éléments armés qu’il qualifie lui-même de BSRS, ne se soucie même pas de confronter ses agents aux Indiens mais va se contenter de confisquer seulement le sac d’argent en leur disant, selon la plainte lue par scooprdc.net : «Mes agents n’ont ramené que 55 mille USD au lieu de 75 mille USD comme vous le déclarez, laquelle somme est placée dans le coffre avec l’or.Je vous les remettrai dans 48 heures. Quant à la somme de 20 mille USD, mes agents ont été rejoints par des BSRS qui ont disparu avec après l’opération. Ne dites pas surtout aux autorités judiciaires ni policières si vous voulez récupérer votre argent dans 48 heures et seul Danny Kassobe pourrait venir le récupérer».

Curieusement, Après les fameuses 24 heures, soit le 10 février 2021, Danny Kassobe accompagné de Me NKoy Christian vont passer pour ne retirer que 17.000 USD. Quant au reste, M. Masudi dira qu’il aurait partagé avec ses agents qui lui faisaient pression. Pour la suite, il signera de ses mains un acte d’engagement à Me Christian Nkoy lui promettant de restituer 30.000 USD avant le 27 février 2021.

Malheureusement sieur Akoliya n’est pas jusqu’aujourd’hui entré en possession de son argent. Une longue histoire lui est racontée. Voilà pourquoi il a porté plainte contre le chef de Brigade criminelle Pierre Masudi et sa bande d’environ une dizaine de personnes le 16 février. Quelques personnes dans ce coup dont Danny Kassobe, l’Indien Mahendra et son avocat Christian Nkoy avaient été déjà arrêtés au Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe.

Avec cette attestation du chef de la Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe, Pierre Masudi, une leçon est donnée à tous les autres acteurs de la justice qui baignent dans les antivaleurs et les vieilles habitudes qui ternissaient l’image de  l’appareil judiciaire congolais. Mais avec la vision du Président Félix Tshisekedi, tout le monde est en dessous de la loi. C’est un signal fort qui rassure qu’un État de droit est entrain de prendre corps.

À ne pas rater

À la une