Justice : accusé d’association de malfaiteurs et extorsion de 75 mille USD par un sujet Indien, le chef de Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe s’agite et balbutie !

Il a franchement manqué l’occasion de se taire pour s’éviter davantage le ridicule. Malheureusement, il a voulu donner de la voix mais pour rien dire en tout cas. En effet, pour sa défense, Pierre Masudi, chef de Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe mis en cause par un sujet Indien du nom de Akoliya Visarambhai Naranbhia qui l’accuse d’association de malfaiteurs et extorsion de 75 mille USD (lire l’article de scooprdc.net : Scandale à la Brigade Criminelle de la Gombe : Le Chef de Brigade Pierre Masudi accusé d’association de malfaiteurs et extorsion de 75.000 USD appartenant à un sujet Indien.), a fait recours à une certaine presse pour prendre fait et cause pour lui. Mais seulement, les confrères ont peiné et peinent encore à balayer les accusations portées contre ce fonctionnaire de la justice. Leur seul mérite c’est d’avoir vanté sa triste expérience de 36 ans de carrière.

«Le chef de la brigade criminelle de la Gombe aligne dans son cursus 36 ans de carrière dont 32 ans à Kinshasa. Beaucoup d’enquête ont été gérées par lui à la satisfaction de ses chefs et de l’opinion nationale. Après plus de trois décennies à servir sous le drapeau, il est curieux de constater que c’est pour la toute première fois qu’un avocat député national, cherche à jeter en pâture l’honneur de ce fonctionnaire, qui a été félicité sur décision du gouvernement dans plusieurs affaires, dont la récupération des biens pillés en 1991, Bindo, Nguma, et Kanafert en 1995… Si le ridicule pouvait tuer!», écrivent les confrères recrutés par Pierre Masudi, qui s’attaquent au député-avocat de l’Indien qui défend son client en ayant bel et bien et en bonne et due forme déposé une plainte à la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe contre sieur Pierre Masudi et sa bande.

A part cet éloge de triste expérience parce que l’homme défendu a une face B très affreuse, les défenseurs de Pierre Masudi ne disent aucun mot sur les faits  lui incriminés réellement : ses agents ont-t-ils pas tenu un piège à l’Indien Akoliya pour lui ravir 75 mille USD oui ou non ? Oui ! Lui ont-ils présenté cette somme au bureau oui ou non ? Oui ! Leur a-t-il demandé le PV de saisie ? Qu’a-t-il fait de cet argent ? Il a d’abord fait disparaître 20 mille pour parler de 55 mille USD seulement lui ramenés par ses agents envoyés en guet-apens contre l’Indien. Ce dernier a-t-il récupéré les 55 mille USD ainsi déclarés par Pierre Masudi ? Non ! A-t-il signé une décharge de restitution de 30 mille USD auprès de l’avocat Christian Nkoy  le 28 février prochain oui ou non ? Oui ! En quoi l’avocat qui a porté plainte au nom de son client, laquelle plainte exploitée par scooprdc.net, sape-t-il l’honneur d’un fonctionnaire avide d’argent ?

La plainte étant sur la table du Procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, le chef de Brigade ferait mieux de préparer sa défense que de s’agiter inutilement sans rien démentir dans la presse.

À ne pas rater

À la une