SCTP : pensant humilier José Makila, le DG Franklin Mabaya brûle ses ailes !

Le Directeur Général de la Société Commerciale des Transports et Ports (SCTP, ex-ONATRA), Franklin Mabaya, a fait poster sur les réseaux sociaux, sa lettre du 10 février 2021 en guise de réponse à celle lui envoyée par le secrétaire du Conseil d’administration par rapport à la prise en charge des soins médicaux du président du Conseil d’administration, José Makila, croyant jeter à l’opprobre l’honneur du PCA.

Seulement, en interrogeant les uns et les autres, scooprdc.net apprend que cette correspondance adressée à José Makila, devait plutôt être faite au secrétaire du Conseil d’administration qui était l’auteur de la lettre adressée au DG et non à José Makila le PCA, qui n’en est pas signataire. C’est la première chose à faire remarquer dans cette faute administrative postée par le DG Franklin Mabaya sur les réseaux sociaux.

Ensuite, en écrivant à José Makila, le DG a volontairement omis d’autres soubassements lui annexés par le secrétaire du Conseil d’administration, entre autres, le rendez-vous actualisé du médecin traitant du PCA Makila daté de 2020. En faisant cela (mettre une correspondance administrative sur la place publique), le DG Franklin Mabaya aurait juste voulu saper l’image de José Makila auprès de l’opinion, en amenant un dossier administratif sur la place publique. Qu’à cela ne tienne, dans sa réaction, José Makila a reçu l’aval du ministre de tutelle, à savoir celui du portefeuille, de pouvoir voyager pour ne pas compromettre son rendez-vous médical, étant donné que ce dernier a vu toutes les pièces permettant à l’élu de Gemena de voyager pour Dallas aux USA.

D’après certaines sources au Conseil d’administration, Franklin Mabaya serait tout simplement en position de fuite en avant, car bien qu’ayant intégré la société après 2019, en tant que DG, il devait avoir la maîtrise de la situation financière de la société, ce qui n’est pas le cas. En effet, c’est depuis 2019 que la SCTP ex-ONATRA n’a pas d’états financiers à jour, ni certifiés. Et ce, malgré l’insistance du PCA Makila qui générait le DG, multipliant de subterfuges jusqu’à obtenir du tribunal de commerce, une décision de report du Conseil d’administration à cet effet.

Pour ceux qui se sont confiés au média en ligne, que ce soit les agents de la SCTP et certains cadres du Conseil d’administration, la présence du PCA Makila a toujours intrigué le DG Franklin Mabaya au point de chercher de bras de fer à répétition. Le reporter de scooprdc.net derrière ce dossier promet d’autres révélations sur ce dossier, car le fer de lance entre José Makila et Franklin Mabaya reste l’incapacité du DG à fournir les états financiers pour permettre au Conseil d’administration de siéger. Dossier à suivre car la rédaction du média en ligne détient plus de 25 pièces mettant en exergue l’incompétence de Franklin Mabaya, vraisemblablement un pyromane qui joue au lanceur d’alerte.

À ne pas rater

À la une