Secteur minier : Malgré la pandémie de Covid-19, Kibali Gold Mine a fait des exploits en 2020 !

Le patron de Barrick Gold dont Kibali Gold Mine est filiale et exploite de l’or dans le Haut-Uele, a été devant la presse à Kinshasa, ce 2 février 2021. Mark Bristow tenait ainsi sa 41ième conférence de presse trimestrielle depuis l’existence de Kibali Gold Mine créée en 2010, ce, après les avoir suspendues en mars 2020 à cause du coronavirus.

Au cours de ce face-à-face avec les journalistes auquel ont assisté quelques députés, sénateurs et membres du gouvernement provincial ainsi que quelques acteurs de la société civile du Haut-Uele, Mark Bristrow a révélé que Kibali Gold Mine est satisfaite de ses prévisions de production conforme au plan d’affaires de 2020. Elle a réalisé un nouveau record qui a largement dépassé les objectifs de production les plus élevés, en atteignant  808,134 onces. Cette performance, explique le patron de Barrick Gold, est due à son exploitation souterraine dont la production en minerai a atteint un niveau mensuel et trimestriel record en décembre et au quatrième trimestre 2020.

Au cours de cette conférence de presse, il a dressé le bilan de Kibali Gold Mine et ses résultats de dix dernières années dans le respect des exigences environnementales au regard des textes légaux et réglementaires mais aussi des standards internationaux. Il en ressort donc que ce leader mondial de l’exploitation minière souterraine automatisée a injecté 3,4 milliards de dollars dans l’économie congolaise sous forme de taxes, de permis, d’infrastructures, de salaires et de paiements aux fournisseurs locaux.

Mark Bristow note un rendement stable dans l’exploitation minière souterraine malgré les interruptions des mouvements de personnel dues aux restrictions de voyage suite à la pandémie de la Covid-19, mais également la stabilité des installations de traitement a permis d’assurer une autre année de récupération dépassant les prévisions de 2020.

Autres réalisations de 2020

Conformément au plan d’affaires de 2020, Kibali Gold Mine a mis en service une batterie de stabilisateurs de réseau au diesel pour réduire la dépendance à la production  et un engagement avéré a été pris pour l’amélioration de la communauté environnante. Ce qui a permis l’achèvement du premier tronçon de la route en béton Durba/Watsa.

Aussi, les compensations fiscales convenues et l’accord de remboursement de la TVA deviennent partiellement effectifs alors que le dialogue avec le gouvernement de la RDC se poursuit.

Les projections de Kibali en 2021

Dans le souci de toujours faire mieux et de garder sa place comme leader mondial de l’exploitation de l’or, Kibali Gold Mine projette pour l’année 2021 la poursuite de l’exploitation et de la conversion des ressources pour étendre la durée de vie de la mine, la mise en œuvre de la deuxième phase de construction de la route en béton Watsa/Durba, la poursuite du perfectionnement professionnel des congolais pour former davantage des gestionnaires et des techniciens nationaux.

Cette société minière envisage également la poursuite du plan d’action de réinstallation (PAR) de Kalimva/Ikamva et le lancement du processus du PAR de Pamao ; le dialogue avec le gouvernement et les Institutions de la RDC pour régler les questions en suspens.

En outre, Kibali prévoit s’attaquer aux problèmes liés à l’exploitation minière illégale, poursuivre la recherche des réserves supplémentaires pour remplacer les réserves épuisées et continuer à investir dans les nouvelles découvertes et l’exploitation minière.  Elle entrevoit aussi de développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et renforcer le partenariat avec le gouvernement provincial, les entrepreneurs locaux, les communautés et enfin, améliorer la frontière économique déjà établie.

Selon Mark Bristow, Kibali a conservé ses accréditations ISO 45001 et ISO 14001 en matière de sécurité et d’environnement. Les protocoles de prévention efficace du Covid-19 restent également en place. Ayant fait don en équipement au Gouvernement de la RDC d’une valeur de plus de $2 millions pour soutenir la campagne nationale contre la pandémie, Kibali travaille présentement avec l’Institut National de Recherche Biomédicale pour former le personnel médical à diagnostiquer la maladie.

«Tout en protégeant notre population et notre entreprise de l’impact de Covid-19, nous avons continué à investir dans des projets d’amélioration des conditions de vie des communautés, des programmes de développement des compétences, afin de former davantage de cadres et techniciens congolais, ainsi que dans la mise en œuvre de la deuxième phase de la construction de la route en béton Watsa/Durba », a déclaré le président et CEO de Kibali.

À ne pas rater

À la une