Réhabilitation du comité Shungu à Educ-TV par le Conseil d’État : Willy Bakonga rattrapé par ses turpitudes !

C’est depuis le 4 septembre 2020 que Willy Bakonga a été notifié de la décision du Conseil d’État suspendant les effets de son arrêté n°MINEEPST/CABMIN-Etat/JB/1052/2019 du 19 décembre 2019, nommant au sein de la télévision thématique de l’État Educ-TV, une nouvelle équipe en remplacement de la première, nommée par son prédécesseur, Gaston Musemena.

Malgré la note de plaidoirie de ses avocats qui, en somme, n’a tourné que sur l’irrecevabilité de l’action et l’incompétence de la Cour à connaître de cette matière, la partie Bakonga a été mise devant l’évidence de l’irrégularité de son arrêté face aux éléments nouveaux apportés par les demandeurs de l’action. Ainsi, les demandes d’irrecevabilité et d’incompétence des avocats de Willy Bakonga ont été déclarées non fondées et l’affaire prise en délibéré pour annuler l’arrêté incriminé du ministre d’Etat de l’EPST et ainsi réhabiliter le comité Shungu.

Comme le malheur ne vient toujours pas seul, avec l’arrestation de ses deux collaborateurs à savoir le directeur national du SECOPE et l’IPG, les événements se suivent comme dans un casting pour Willy Bakonga. Les agents de Educ-TV qui ont été privés de leurs salaires depuis janvier 2020, attendent rentrer en possession de leurs droits et être réinstallés. En attendant, c’est le soulagement du côté de l’ancienne équipe qui a le soutien des anciens agents qui se plaignent d’être marginalisés au profit des N.U amenées par l’actuel ministre.

À ne pas rater

À la une