ESU : Thomas Luhaka donne le go de reprise de cours mais avec conditionnalité !

Dans une note circulaire publiée ce jeudi 21 janvier et adressée aux chefs d’établissements universitaires et des instituts supérieurs, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Thomas Luhaka, autorise la reprise des activités mais avec des conditions selon des zones ce, en tenant compte de la présence de la maladie de coronavirus deuxième vague. Cette autorisation intervient, précise Thomas Luhaka, après sa concertation avec le Comité multiséctoriel de riposte dirigé par le docteur Jean-Jacques Muyembe.

C’est ainsi pour l’année académique 2019-2020 non achevée par exemple, seules les provinces non affectées par le coronavirus ou n’ayant pas rapporté des cas au cours des 14 derniers jours peuvent organiser les sessions d’examens (voir la carte ci-dessous). Mais pour les provinces affectées, la suspension de ces activités continue. Toujours pour cette année académique non achevée, les universités et instituts supérieurs peuvent reprendre les délibérations en attente et organiser les défenses des mémoires et les soutenances des thèses de doctorat.

Pour la nouvelle année 2020-2021, Thomas Luhaka autorise la reprise des activités uniquement dans les établissements se situant dans les provinces n’ayant pas rapporté les cas de covid-19 et celles n’en ayant pas rapporté au cours de 14 derniers jours(voir la carte ci-haut).

Que ce soit pour les zones affectées ou pas, Thomas Luhaka recommande le respect strict des mesures préventives et des gestes barrières contre le coronavirus.

À ne pas rater

À la une