Nouvelle majorité parlementaire à l’Assemblée nationale : les trois premières audiences de l’Informateur Modeste Bahati à l’ADRP, AA/a et RRC

Après la présentation au président de la République, Félix Tshisekedi, mercredi 20 janvier 2021, de 25 regroupements politiques qui ont adhéré à l’Union sacrée de la nation, entres autres AFDC-A, UDPS et Alliés, UNC et Alliés, AA/a, CCU et Alliés, RRC, ADRP, CODE, l’informateur Modeste Bahati a, officiellement reçu en audience, ce jeudi 21 janvier, trois regroupements politiques. Il s’agit de Alliance pour l’Avenir (AA/a) de Pius Muabilu, de l’Alliance des Démocrates pour le Renouveau et le Progrès (ADRP) de François Rubota et le Rassemblement pour la Reconstruction du Congo (RRC) de Jean Marie Elesse Bokokoma. Ces trois regroupements sont venus formaliser officiellement leur adhésion à l’Union sacrée pour la nation et s’inscrire ainsi dans la vision du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

Au sortir de l’audience, le professeur Marie Nyange Ndambo, présidente de l’AA/a a déclaré : «Nous sommes parmi les premiers regroupements du FCC à avoir adhéré à l’Union sacrée de la nation. Nous l’avons fait depuis le 21 octobre, date à laquelle le président Pius Muabilu, ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat, a participé à la cérémonie de prestation de serment des juges de la Cour constitutionnelle, activité boycottée par le FCC. Nous avions compris à l’époque que la Nation avait besoin de fédérer toutes les forces politiques, toutes les forces sociales pour travailler de manière à apporter le bien-être dont le peuple congolais à besoin. Donc, nous sommes effectivement dans l’Union sacrée de la nation. Le regroupement Alliance pour l’Avenir, AA/a en sigle, a 20 députés nationaux et une quarantaine de députés provinciaux. Aujourd’hui, nous sommes venus transmettre la liste de nos 20 députés nationaux à l’Informateur désigné par le président de la République, son excellence Félix Tshisekedi Tshilombo».

Quant à l’ADRP, ragaillardi par ses 23 députés nationaux et 24 provinciaux, François Rubota, très sourd aux chants de sirène de l’ancien mai-mai Raphaël Luhulu qui pense rééditer l’exploit de 2015 avec le coup fourré à Pierre Lumbi, a déclaré posément et très rassuré : «…je suis entouré par le premier-vice président Eugène Serufuli, le secrétaire exécutif national du regroupement Trésor Kapuku, du ministre José Mpanda qui n’est pas ici comme ministre mais comme président d’un grand parti du regroupement ; j’ai aussi à mes côtés l’honorable Vahamwiti Mukesyayira et Nanou Memba. Nous sommes donc la délégation venue rencontrer l’Informateur pour déposer officiellement sans équivoque notre déclaration d’appartenance à la nouvelle majorité parlementaire de l’Union sacrée, idée novatrice de son Excellence monsieur le président de la République, chef de l’Etat, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Cela avait même été déjà fait avant aux premières heures. Ici, c’est une confirmation officielle».  

Enfin, Jean Marie Elesse Bokokoma du RRC : a lui déclaré : «c’est la démarche protocolaire que nous sommes venus faire en ce lieu. Le RRC a 11 députés nationaux et 22 députés provinciaux. Donc, c’est une force considérable».

Il faut rappeler que ces audiences du sénateur-informateur Modeste Bahati interviennent après sa conférence de presse, mardi 20 janvier dernier, au cours de laquelle il a annoncé l’avancement de sa mission lui confiée par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi en vue de dégager au Parlement une nouvelle majorité pouvant l’aider à accomplir sa vision de gouvernance. D’autres regroupements et partis politiques ainsi que des personnalités seront reçus progressivement par l’informateur Modeste Bahati qui s’est donné une semaine pour ces audiences.

À ne pas rater

À la une