Maniema : La Cour administrative d’appel rejette la demande d’annulation des arrêtés pris par le gouverneur a.i Amadi, introduite par les membres du gouvernement Musafiri

Par Kazi Ilianza Zamani.

Mardi 19 janvier 2021, la Cour d’appel de Kindu dans la province du Maniema a prononcé son jugement en défaveur des requérants, dans le dossier qui opposait les membres du gouvernement Musafiri remanié au gouverneur intérimaire Jean-Pierre Amadi Lubenga.

Il s’est agi de 9 ministres provinciaux du gouvernement Musafiri, y compris le secrétaire général de ce même gouvernement et son adjoint, suivi du directeur de cabinet du gouverneur déchu Auguy Musafiri qui avaient introduit leur requête à la Cour administrative d’appel de Kindu dans le Maniema, afin d’obtenir l’annulation des arrêtés pris le 24 décembre dernier par le gouverneur intérimaire Jean-Pierre Amadi.

Interrogé par la presse locale, Me David Bushiri, avocat conseil du gouvernement Amadi, estime que les requérants n’avaient pas des bases légales.

« Après examen de leur accusation, la Cour d’appel a rejeté le motif pour lequel les requérants sollicitaient l’annulation de tous ces arrêtés puisque cela n’avait pas un soubassement de droit » affirme-t-il. Et d’ajouter : « A ce stade, la cour a autorisé au gouverneur intérimaire de rester en fonction et de poursuivre son travail avec quiétude, et les ministres révoqués demeurent toujours en état de révocation. Ils peuvent faire ce que le droit leur exige, ils peuvent soit, aller en appel ou saisir une autre voie », souligne l’avocat conseil du gouvernement provincial.

In fine, Me David Bushiri a renchéri en disant que le gouverneur intérimaire a agi dans le bon sens du droit, car il n’y a aucune disposition juridique qui l’interdit de prendre des arrêtés.

À ne pas rater

À la une