Conflit de leadership au sein de la communauté islamique en RDC : Cheikh IMIDI LUBANGI fixe l’opinion et rappelle que le vrai représentant légal de la COMICO reste Cheikh Abdallah

La crise au sein de la Communauté Islamique en RDC (COMICO) est loin de finir. Dans un communiqué publié ce mardi 19 janvier 2020, Cheikh Imidi Lubangi Mahmoud, Amir Provincial ai de la province islamique de Kinshasa dément les arrêts par défaut sous RDCA 36567 et 36552 brandis par Youssouf Djibondo pour s’octroyer illégitimement le titre de représentant légal de cette communauté islamique alors qu’il n’est ni membre effectif de la communauté.

« L’exécutif de la province islamique de Kinshasa, informe à l’opinion nationale et internationale que contrairement aux mensonges que Monsieur DJIBONDO et son comité illégitime, propagent à longueur des journées sur les arrêts par défaut ci-dessus référencés ces derniers, ne vident, ni le contentieux, ni ne lui confèrent le titre du Représentant légal de la COMICO ASBL », peut-on lire dans ce communiqué.

Cheikh Imidi Lubangi  rappelle avec force que les prequalifiés ne peuvent prétendre, sauf par déficience intellectuelle, à aucune légitimité pour engager la COMICO ASBL auprès de tiers car, souligne-t-il, ils ne sont ni membres effectifs, ni l’émanation d’une élection faite par les membres effectifs de la COMICO ASBL selon l’esprit des dispositions pertinentes de l’article 10 de la loi 004 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et établissements d’utilité publique.

C’est donc une réalité dure à digérer pour les responsables de la COMICO étant donné que les arrêts sous examen sont suspendus et donc inopérants à la suite d’opposition diligentée contre eux, depuis le 03 décembre 2020. «Il est juridiquement et éthiquement malhonnête que Monsieur Youssouf DJIBONDO et son mouvement séditieux, brandissent ces arrêts frauduleux, comme sources de légitimation de leur pouvoir. C’est inqualifiable», s’est indigné l’Amir Provincial ai de la province islamique de Kinshasa.  

Au regard de cette situation, en attendant l’aboutissement des procédures, la province islamique de Kinshasa fixe l’opinion que le comité que dirige cheikh Abdallah MANGALA LUABA, imam Représentant légal et grand Moufti de la République, reste le seul comité légitime du pouvoir au sein de la communauté islamique en République Démocratique du Congo.

Il sied de rappeler que le cheikh Youssouf Djibondo continue d’occuper illégalement le siège de la COMICO, situé dans la commune de Lingwala sans titre ni qualité et ce, en dépit de ordonnances du Conseil d’Etat sous ROR 025, 029,030 et 045.

À ne pas rater

À la une