Kinshasa : L’ONG Handicap Zéro préoccupée par la hausse inquiétante du nombre de décès des PVH de suite des accidents de circulation

Dans un communiqué rendu public, l’organisation non gouvernementale pour le développement Handicap Zéro dirigée par Sergine Rehema, déplore la montée inquiétante du nombre de décès des personnes vivant avec Handicap de suite des accidents de circulation.  

«L’Organisation non gouvernementale pour le développement Handicap Zéro a appris avec grande consternation le décès inopiné de Yannick Masanga, un jeune homme malvoyant, de suite d’un accident de circulation survenu le 31 décembre 2020 sur l’avenue de la Démocratie, ex Huileries, à la hauteur du centre de rééducation pour handicapés physiques à Kinshasa », peut-on lire dans ce communiqué.

Face au caractère réactif plutôt que proactif des autorités, Handicap Zéro et d’autres structures militantes des droits de l’homme mènent un plaidoyer pour installer, au lieu de l’accident et ailleurs, des panneaux de signalisation, à défaut d’un dispositif de la Police de circulation routière ou encore des dos-d’âne.  

Comme Yannick, à Kinshasa et en provinces, malheureusement plusieurs personnes vulnérables et/ou vivant avec handicap ont trouvé la mort dans un exercice aussi trivial que traverser la route. De nombreuses vies peuvent être sauvées si l’Etat prend en considération les recommandations formulées en sus.

Il tient lieu de signaler que Yannick Masanga travaillait à l’Institut national pour aveugles. Sa mort a suscité l’émoi dans le public  kinois en particulier, et congolais en général.

À ne pas rater

À la une