Union sacrée de la nation : Steve Mbikayi adhère aussi !

«Après la dissolution de la coalition FCC-CACH, ns avions proposé au FCC de saisir ensemble la main tendue du PR ds la mise sur pieds de l’union sacrée. Un mois plus tard, pas de réponse, pas d’alternative ! Le bureau politique du PT a décidé de s’assumer en tant parti autonome», a posté Steve Mbikayi ce lundi 11 janvier 2021 sut Twitter pour annoncer son adhésion à l’Union sacré pour la nation initié par le président Félix Tshisekedi.

Comme un château de carte qui s’écroule, le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme chère à Joseph Kabila à la manière du Titanic prend l’eau de toutes parts et l’annonce ce jour de Steve Mbikayi vient enfoncer un peu plus le navire FCC, tenu par le commandant Joseph Kabila de Kingakati. Dans sa déclaration, Steve Mbikayi et son parti travailliste (PT) accusent ouvertement la coordination du FCC de n’avoir rien envisagé pour juguler la crise qui a conduit à l’effritement de la coalition FCC-CACH et de n’avoir pas saisi la main tendue de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi.

Purification ou souillure du bénitier ?

L’adhésion spectaculaire des sociétaires du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique alignée derrière le président honoraire Joseph Kabila, ne cesse franchement de susciter des réactions allant dans tous les sens. En effet, qualifiés de caïmans, loups, aigles, renards…, leur allégeance critiquée par beaucoup et qui ne peut que valablement étonner, renvoie à la question de savoir : un diable qui tombe dans un bénitier, souille-t-il ou purifie-t-il l’eau ?

Ayant franchi le « rubicon » pour rejoindre Félix Tshisekedi, Steve Mbikayi a, en ce qui le concerne,  pris certes un « courage » politique insondable. Mais restera-t-il fidèle à l’Union, si une fois le nouveau gouvernement mis en place, il se retrouve bredouille ? Car l’on se souvient de Steve Mbikayi DT à l’Onatra, une fois défenestré, il avait créé le Parti Travailliste pour régler ses comptes à Kabila. Récupéré par l’accord de la cité de l’Union africaine, l’homme est revenu comme un enfant prodige auprès de Kabila corps et âme, avant de lui tourner encore le dos sous les charmes de Félix Tshisekedi. Soit !, la série de défections au sein du FCC continue et c’est le cas de le dire. A qui le prochain tour ?

À ne pas rater

À la une