Nord-Kivu : 2308 cas d’accidents en 2020, selon la CNPR !

Samedi 9 janvier dernier, la Commission Nationale de Prévention Routière (CNPR), a, lors d’une entrevue avec la presse à Goma, donné le bila officiels des accidents de circulation enregistrés dans la province du Nord-Kivu au cours de l’année 2020 : 2308 cas d’accidents au total ayant fait 290 morts, 913 blessés graves, 806 blessés légers et 463 dégâts matériels importants et 625 dégâts matériels légers.

Selon le directeur provincial de la CNPR, l’ivresse au volant, l’excès de vitesses, l’ignorance du code de la route et le mauvais état de certaines routes et les manques de contrôle technique des engins roulants, sont les causes majeures de ces accidents.

Face à cette situation déplorable et qui a endeuillé plusieurs familles au Nord-Kivu, et causant également plusieurs conséquences socio-économiques aux familles victimes de ces accidents, la CNPR sollicite l’accompagnement des autorités provinciales dans la matérialisation efficace routière en appuyant les mécanismes de promouvoir les recyclages obligatoires des conducteurs des engins roulants à moteur et sans moteur enfin de préserver les vies humaines sur les routes.

Le directeur provincial  Nova Kasimu appelle à une aide nationale qu’internationale pour appuyer les activités routières enfin de limiter les dégâts. «J’invite les organisations tant nationales qu’internationales d’appuyer les activités de sécurité routière de la même manière qu’elles interviennent dans les actions de la lutte contre les épidémies et autres pandémies à occurrence, la covid-19, enfin de préserver les vies humaines sur l’ensemble du réseau routier en province du Nord-Kivu», lance-t-il le message.

Vu l’ampleur de la situation dans la province, la CNPR appelle aussi à tous les usagers de la route, à pouvoir suivre les recyclages obligatoires sur le code de la route en vue d’être en conformité avec le langage de la route. La CNPR souligne que les accidents de trafic routier constituent un problème d’ampleur croissant en RDC en général et dans la province du Nord-Kivu en particulier occasionnant chaque jour des morts et des dizaines des milliers des blessés ainsi que plusieurs conséquences économiques.

«Les accidents de circulations parfois sont dangereux que certaines épidémies», conclut Nova Kasimu directeur provincial de la CNPR.

À ne pas rater

À la une