Union sacrée de la nation : bienvenu sacré Lambert Mende !

L’homme au verbe facile, Lambert Mende Omalanga adulé « nyama solo » par ses frères de Lodja, a été reçu ce mercredi 06 janvier 2021 par le président de la République, Félix Tshisekedi, à la cité de l’Union Africaine. Et effet, l’ancien porte-parole de plusieurs gouvernements sous Joseph Kabila, cadre  influent du Front Commun  pour  le Congo ( FCC) et autorité morale du parti politique Convention de Congolais Unis (CCU), s’est fait accompagner chez Fatshi de son « petit de confiance » Thierry Musenempwo, chargé de la jeunesse de la CCU.

Même si rien n’a filtré de cette rencontre de près d’une heure, les services de la présidence de la République font savoir que c’est Lambert Mende Omalanga qui a sollicité cette audience obtenue auprès du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Avec l’ébullition politique observée en RDC ces derniers temps, il y a facilité pour les esprits lucides de déduire que l’entretien entre Fatshi et l’homme au verbe facile n’a tourné qu’autour de l’Union sacrée de la nation créée par le président de la République.

Malgré la diversion créée par les siens qui parlent d’un dossier d’investissement important de Lignes Maritimes Congolaises (LMC) que Lambert Mende aurait apporté à Fatshi (Si cela était le cas, il se serait fait accompagner du DG de LMC et non du cadre de son parti), tout porte à croire avec cette rencontre que le très kabiliste Lambert Mende a traversé. Ce qui est un coup dur contre le Raïs. Mais pour les esprits lucides, cette transhumance politique était déjàa prévisible depuis longtemps, d’autant plus que l’homme habituellement bavard, avait, dès l’avènement de Tshisekedi au pouvoir, pris l’option de sa langue dans la poche. Et de tous les blacklistés de l’Union européenne, il est le seul à être extirpé. Certaines indiscrétions disent que c’est Fatshi qui avait plaidé pour lui. Mais pourquoi seulement lui ? Fatshi avait-il un plan sur lui ? mais le constat est que dès lors Lambert Mende a dû afficher envers Fatshi l’attitude de « je ne suis pas avec vous, mais je ne suis pas non plus contre vous ».

Cette attitude, selon les sources de scooprdc.net au sein de la kabilie, lui a valu des soupçons de certains caciques du FCC. Sa rencontre avec Fatshi va certainement apporter de l’eau au moulin de ses détracteurs. Mais l’homme est un animal politique qui sait, non seulement s’y prendre à toute éventualité, mais qui sait aussi faire des calculs. Mais déjà, certaines sources confirment que l’homme a promis à Fatshi de consulter sa base, étant donné que l’Union de la nation n’est ni un parti ni un regroupement politique.

À ne pas rater

À la une