Liquidation de LAC : les agents saisissent le Conseil d’Etat

Par RA. 387, le Huissier judiciaire près le Conseil d’Etat a signifié en date du 4 décembre 2020 à la République Démocratique du Congo, prise en la personne du président de la République et au Comité mis en place pour la liquidation de la société Lignes Aériennes Congolaises (LAC, ex-Air Zaïre), la requête en annulation de l’arrêté ministériel pris par la ministre du Portefeuille, Wivine Mumba, le 11 janvier 2019 portant nomination des membres du comité de liquidation de LAC.

En effet, cette requête a été introduite le 3, donc la veille de la signification aux parties concernées. Et les agents de LAC par l’entremise de l’Organisation non gouvernementale de défense des agents et cadres de LAC, représentée par Léonard Kinsembe, sollicitent auprès de cette haute juridiction administrative l’annulation pure et simple de l’arrêté de l’ancienne ministre du Portefeuille nommant les membres du comité de liquidation de LAC qu’ils ont toujours contestée car jugée par eux illégale et n’ayant pas respecté la procédure.

En attendant la fixation de la date d’audience, les agents de LAC appellent les juges du Conseil d’Etat à ne pas se laisser influencer par un trafic d’influence quelconque, ni par de l’argent sale. «Que le Conseil d’Etat honore l’image du Président de la République qui voudrait vraiment établir un état de droit et aussi honorer la carrure de son président le Professeur Vunduawe te Pemako, l’ un des éminents juristes de ce pays», demande Léonard Kinsembo.

À ne pas rater

À la une