Sud-Ubangi : le gouverneur J.C Mabenze vole au secours de victimes des atrocités survenues à son absence

Absent de sa province pour répondre à l’invitation du Chef de l’État Félix Tshisekedi, le gouverneur Jean-Claude Mabenze est rentré mercredi 2 novembre à Gemena, chef-lieu du Sud-Ubangi où de l’aéroport, il s’est directement dirigé tour à tour, vers les adresses des victimes des atrocités provoquées par le décès d’un élève incarcéré pour viol à la prison d’Angenga, à qui le procureur avait refusé la liberté provisoire pour raison de santé. C’est le décès en question qui serait à la base des échauffourées entre l’armée et la population, occasionnant de nouveau la mort d’un enfant de 10 ans.

Aussitôt qu’il a foulé le sol de Gemena, Jean-Claude Mabenze entouré de son vice-gouverneur Zéphyrin Zabusu et des ses ministres ont sillonné la ville de Gemena pour réconforter les familles des victimes de ces atrocités qui ont eu lieu à son absence, notamment la famille de Serge Mambila, l’élève mineur incarcéré à la prison provinciale d’Angenga dans un dossier de viol de la fille d’un procureur et qui trouva la mort à cette prison après que le magistrat instructeur de son dossier lui a refusé la liberté de se faire soigner alors qu’il était malade.

Il y a également la famille d’un enfant de plus au moins dix ans abattu par un militaire FARDC. La délégation de J.C Mabenze s’est aussi rendue à l’hôpital général de références où sont admis,  deux personnes qui ont reçus des balles perdues des éléments des FARDC. Dans ce lot, les propriétaires des boutiques pillées par les bandits à main armées et pour ne citer que ceux là.

Pour le gouverneur de province, cette ronde s’inscrit dans le but de partager la douleur avec toutes ces familles éprouvées, les rapprocher avec le gouvernement provincial, mais aussi récolter les bonnes informations auprès des concernés pour que les auteurs soient poursuivis en justice. Le locataire du gouvernorat du Sud-Ubangi s’est ensuite rendu à l’hôpital général provincial du Sud-Ubangi pour se rendre compte de l’état de santé d’un policier blessé par balle lors d’une patrouille mixte Police-FARDC.

Un des parents des victimes qui s’est livré à la rédaction de scooprdc.net n’a pas caché sa satisfaction : « Je suis très content et je remercie Dieu pour la présence du gouverneur de province dans ma parcelle et le remercie. Je l’encourage de continuer à poser de tels actes partout dans la province où il y aura des cas de malheur. Ce qui m’avait attristé, c’est que quand mon enfant a été abattu par le militaire à son absence, je n’avais pas vu la présence des autres autorités provinciales, alors qu’elles sont là pour nous. Sur ce, je remercie, le gouverneur Mabenze, car aussitôt arrivé à l’aéroport, il est passé nous réconforter « .

Pour rappel, la ville de Gemena a connu depuis quelques jours, de cas d’atrocités dues à la colère de la population qui réclamait justice, suite au décès d’un mineur à la prison, atrocités ayant occasionnés la mort d’un deuxième mineur âgé de 10 ans et plusieurs blessés. Dans ce chaos, des cas de vols à main armée et incursion des inconnus nocturnes dans les domiciles de paisible population ont fait également de victimes.

À ne pas rater

À la une