Présidence de la république : Bruno Miteyo rend hommage à Mgr Louis Nzala

Décédé le jeudi 26 novembre à la clinique Ngaliema, feu Monseigneur Louis Nzala Kianza, évêque Émérite de Popokabaka a reçu à titre posthume, un hommage vibrant ce vendredi 27 novembre de l’un de ses anciens proches collaborateurs en la personne de Bruno Miteyo Nyenge, chef de la maison civile du chef de l’État Félix Tshisekedi.

«J’ai rencontré et connu Son Excellence Monseigneur Louis Nzala Kianza, alors Evêque de Popokabaka, à mon arrivée à la Caritas Congo ASBL durant l’année 2000. Il venait d’être nommé à la tête de la Commission Episcopale Caritas-Développement de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), tandis que moi je revenais du Diocèse d’Uvira dans la Province du Sud-Kivu d’un séjour professionnel de plus de 20 ans passés au sein de l’Eglise particulière d’Uvira, assumant de grandes responsabilités au niveau des œuvres socioéconomiques et humanitaires»,  révèle Bruno Miteyo.

Et d’ajouter : «Son Excellence Monseigneur Louis Nzala Kianza m’a tout de suite adopté et sollicité du Comité  Permanent de la CENCO de pouvoir accéder à ma nomination, soutenue par la Caritas Allemagne (DCV), en qualité de Directeur Adjoint au sein de la Caritas Congo ASBL. J’ai découvert le charisme de cet Homme d’Eglise et de développement avec qui j’ai assumé des responsabilités de Directeur Adjoint de Caritas Congo ASBL de l’année 2000 à l’année 2009 et de Directeur de Caritas Congo ASBL de 2009 à 2017. Je témoigne que son dynamisme et son plaidoyer auprès de l’Episcopat congolais ont notamment permis, tout au long de mon mandat, de réorganiser la Caritas Congo ASBL comme institution, mais aussi comme berceau de l’amour et de la charité. Au fil de toutes ces années, les acquis ont été renforcés et la Caritas Congo a rayonné à travers les 47 Diocèses que compte l’Eglise Catholique en République Démocratique du Congo au point que le réseau national de Caritas Congo, constitué de 47 Caritas diocésaines, est devenu à la fois un acteur, un réseau et une référence non négligeables dans notre pays pour les interventions humanitaires et de développement».

Pour Bruno Miteyo, sa relation avec Monseigneur Louis Nzala Kianza est allée au-delà de la sphère professionnelle car elle a eu un ancrage familial et bénéficié d’un accompagnement spirituel. «Ma famille a beaucoup profité de ses prières et intercessions. Et Son Excellence Monseigneur Louis Nzala Kianza ne ratait aucun événement de ma famille. Sa présence était très remarquable. A son tour, il m’a fait réellement connaître son Diocèse où je suis accueilli comme un fils. Sa brusque et inattendue disparition me fait revivre tous ces souvenirs et semble laisser en moi comme un vide».

Pour terminer, Bruno Miteyo présente ses condoléances à la famille biologique du défunt et à aux chrétiens du Diocèse de Popokabaka en général et en particulier à Son Excellence Monseigneur Bernard-Marie Fansaka Binima, Evêque de Popokabaka. «Que le Seigneur se souvienne de tous les bienfaits de son serviteur !», écrit le chef  de la Maison civile du chef de l’Etat.

Pour rappel,  Mgr Louis Nzala Kianza est né le 6 février 1946 à Kiamfu Kia Nzadi, dans le Kwango, alors district. Il a été diplômé du collège Ntemo des pères Jésuites de Kasongo Lunda. Ordonné prêtre le 25 août 1972, puis nommé évêque le 22 avril 1996 par le Pape Jean Paul II. Ancien secrétaire général de la CENCO, puis président de Caritas jusqu’à ce que le Pape François accepte sa démission le 29 juin 2020.

À ne pas rater

À la une