Consultations présidentielles : « le chef de l’État doit aller jusqu’au bout » (François Lumumba)

Recevant scooprdc.net en sa résidence le mardi 24 novembre, François Lumumba, fils aîné de Patrice Emery Lumumba a livré en exclusivité au média en ligne, sa position dans les échanges qu’il a eu avec le chef de l’État Félix Tshisekedi, dans le cadre des consultations initiée par ce dernier. « Le chef de l’État doit aller jusqu’au bout de sa logique sinon, ce sera fini de l’espoir que le peuple a placé en lui », a affirmé le fils du héros national.

A bâton rompu, François Lumumba donne son appréhension sur l’issue possible et voulue par la majorité des congolais, en ce que Félix Tshisekedi arrête l’infructueuse collaboration qu’il a eue depuis deux ans avec le Front Commun pour le Congo (FCC). Pour lui, le peuple ne pourra plus pardonner à Tshisekedi, si par malheur il reculait alors que le peuple attend la rupture. S’il est vrai que le fils Lumumba n’a pas voulu tout divulguer au média, mais il a néanmoins assumé sa position, qui est de voir Félix Tshisekedi réussir ces consultations. Car a-t-il dit, la souffrance du peuple n’a que trop duré.

Et faisant d’une pierre deux coups, François Lumumba en a profité pour donner au chef de l’État les derniers détails dans le dossier du rapatriement de restes de Patrice Emery Lumumba de la Belgique. De ses propos, l’on peut retenir que le président de la république lui a assuré de son implication totale et sans faille pour la réussite de cette opération.

« …s’agissant du retour de la dent de Lumumba promis par la Belgique, le chef de l’État nous a assuré de son total appui et celui du gouvernement de la république. Nous devons finalement faire le deuil, les congolais doivent faire leur deuil et passer à autre chose. C’est dans ce cadre que je serais déjà parti pour Bruxelles, n’eût été la situation de passeports qui n’est pas encore résolue entre l’État et son fournisseur. Mais ce sera fait dès que possible », a fait savoir François Lumumba.

À ne pas rater

À la une